InternatHoechst - · PDF fileOrientation diagnostique devant une HÉMORRAGIE DIGESTIVE -...

Click here to load reader

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of InternatHoechst - · PDF fileOrientation diagnostique devant une HÉMORRAGIE DIGESTIVE -...

  • Orientation diagnostique devant une

    DIARRHE CHRONIQUE DE LADULTEH O E C H S T I N T E R N A T E S T D I R I G P A R : W I L L I A M B E R R E B I , P A T R I C K G E P N E R , J E A N N A U

    MENTIONS LGALES : CLIQUEZ SUR LE NOM DU PRODUIT JUIN 1999

    Dr W. BERREBIService de Gastro-entrologie

    Hpital Cochin, Paris

    HoechstInternat 75

    DIARRHE CHRONIQUE

    DIAGNOSTIC VIDENT Tumeur colique Maladie de CROHN Parasitose

    STATORRHE

    Fibroscopie OGD avec biopsies de D2 Transit du grle Echographie abdominale

    PAS DE STATORRHE

    Recherche dun trou osmotique

    PAS DE DIAGNOSTIC

    FCALOGRAMME

    Interrogatoire et examen physique Parasitologie des selles Colonoscopie totale avec

    iloscopie et biopsies systmatiques

    PATHOLOGIE DU GRLE Maladie cliaque Maladie de WHIPPLE Autres

    Scanner du pancras Echoendoscopie pancratique

    PATHOLOGIE PANCRATIQUE(avec insuffisance

    pancratique exocrine)

    TROU OSMOTIQUE

    DIARRHE OSMOTIQUE Laxatifs osmotiques Anti-acides Magnsium Dficit en disaccharidases

    DIARRHE MOTRICE Hyperthyrodie Syndrome carcinode Cancer mdullaire de la thyrode

    DIARRHE VOLUMOGNIQUE Syndrome de ZOLLINGER-ELLISON

    Test au Rouge Carmin Dosages hormonaux :

    - T4, TSH- srotonine (sang et urines), 5 HIA- thyrocalcitoninmie- VMA, drivs mthoxyls urinaires

    (catcholamines)- gastrinmie

    PAS DE TROU OSMOTIQUE

    DIARRHE SCRTOIRE

    DAONIL FAIBLE 1,25 mg diabte non insulino-dpendantGLIBENCLAMIDE

  • VALUER LIMPORTANCEDE LHMORRAGIE :

    - PA, frquence cardiaque, vigilance- NFS, microhmatocrite- ECG

    LIMINER UNE URGENCECHIRURGICALE

    - ASP pneumopritoire ?

    Orientation diagnostique devant une

    HMORRAGIE DIGESTIVE - HMATMSE et/ou MLNAet conduite tenir en situation durgence

    H O E C H S T I N T E R N A T E S T D I R I G P A R : W I L L I A M B E R R E B I , P A T R I C K G E P N E R , J E A N N A U

    MENTIONS LGALES : CLIQUEZ SUR LE NOM DU PRODUIT JUIN 1999

    Dr W. BERREBIService de Gastro-entrologie

    Hpital Cochin, Paris

    HoechstInternat 76a

    HMATMSE et/ou MLNA

    POSITIF(95 % des cas)

    Ulcre(s) sophagien(s) Ulcre gastrique ou bulbaire Ulcrations gastro-duodnales mdicamenteuses

    (aspirine, AINS) Varices sophagiennes et/ou cardiotubrositaires Syndrome de MALLORY-WEISS

    NGATIF(5 % des cas)

    2me FOGD

    ENTROSCOPIE HAUTE Angiodysplasie du grle

    Interrogatoire Examen physique Fibroscopie so-gastro-

    duodnale (FOGD) +++

    SI HMORRAGIE IMPORTANTE : 2 voies veineuses priphriques Soluts de remplissage Culots globulaires Oxygne nasal Sonde gastrique (lavage leau) Monitoring (scope, oxymtre)

    DIAGNOSTIC LSIONNEL

    DAONIL 5 mg diabte non insulino-dpendantGLIBENCLAMIDE

    76b

  • Orientation diagnostique devant une

    HMORRAGIE DIGESTIVE - RECTORRAGIEet conduite tenir en situation durgence

    H O E C H S T I N T E R N A T E S T D I R I G P A R : W I L L I A M B E R R E B I , P A T R I C K G E P N E R , J E A N N A U

    MENTIONS LGALES : CLIQUEZ SUR LE NOM DU PRODUIT JUIN 1999

    Dr W. BERREBIService de Gastro-entrologie

    Hpital Cochin, Paris

    HoechstInternat 76b

    RECTORRAGIE

    INTERROGATOIRE Antcdents Mdicaments Signes associs : diarrhe,

    glaires, douleurs anales

    EXAMEN CLINIQUE Palpation abdominale et aires ganglionnaires Examen de la marge anale Toucher ano-rectal Anuscopie et rectoscopie

    VALUER LIMPORTANCE DE LHMORRAGIE

    CAUSE PROCTOLOGIQUEVIDENTE

    Fissure anale Hmorrodes Fcalome Tumeur ano-rectale Ulcration thermomtrique

    EXAMENS COMPLMENTAIRES Coproculture Prlvement de pus rectal (syphilis, gonocoque) Parasitologie des selles Colonoscopie totale + biopsies en particulier si ge > 40 ans

    (culture bactriologique et histologie)

    CAUSE RECTALE et/ou COLIQUE Tumeur rectale ou colique Rectite infectieuse Rectite radique Rectocolite hmorragique Diverticulose colique Colite ischmique Angiodysplasie

    PAS DE CAUSE PROCTOLOGIQUE VIDENTE

    DIAGNOSTIC LSIONNEL

    DAONIL FAIBLE 1,25 mg diabte non insulino-dpendantGLIBENCLAMIDE

    76a

  • EXAMENS COMPLMENTAIRESselon lorientation clinique

    Echographie hpatique Fibroscopie OGD (recherche de signes

    dhypertension portale = VO) Echographie cardiaque

    Orientation diagnostique devant une

    ASCITEH O E C H S T I N T E R N A T E S T D I R I G P A R : W I L L I A M B E R R E B I , P A T R I C K G E P N E R , J E A N N A U

    MENTIONS LGALES : CLIQUEZ SUR LE NOM DU PRODUIT JUIN 1999

    Dr W. BERREBIService de Gastro-entrologie

    Hpital Cochin, Paris

    HoechstInternat 77

    Augmentation du volume de labdomen Matit dclive des flancs Dcouverte chographique

    ASCITE

    EXAMENS COMPLMENTAIRESselon lorientation clinique

    tudes complmentaires du liquide dascite : - dosage de lamylose, du cholestrol- culture sur milieu de LWENSTEIN

    Echographie et/ou scanner abdomino-pelvien Marqueurs tumoraux : ACE, FP, CA 19.9, CA 125

    (mais faux positifs quand panchement) Parfois clioscopie exploratrice (si trs forte suspicion

    de tuberculose)

    DIAGNOSTIC TIOLOGIQUE Carcinose pritonale (cancer ovarien +++) Ascite transsudative infecte (PN > 250/mm3, cultures +++) Tuberculose pritonale Ascite pancratique Autres cause (msothliome, syndrome de BUDD-CHIARI)

    DIAGNOSTIC TIOLOGIQUE Cirrhose hpatique +++

    bilan hpatique Insuffisance cardiaque globale Pricardite chronique constrictive

    PROTIDES > 30 g/l PROTIDES < 30 g/l LIPIDES > 1 g/l(avec TG > 75 %)= EXSUDAT = TRANSSUDAT

    = ASCITE CHYLEUSE

    Cirrhose hpatique Compression lymphatique (adnopathies

    mtastatiques, lymphomes)

    PONCTION EXPLORATRICE Aspect macroscopique Biochimie +++ Cyto-bactriologie Anatomo-pathologie

    LASILIX FAIBLE 20 mg LASILIX 40 mg comprims INSUFFISANCE CARDIAQUE,FUROSMIDE

    D I U R T I Q U E D E L A N S E HYPERTENSION ARTRIELLE

  • Orientation diagnostique devant un

    ICTRE BILIRUBINE CONJUGUE DE LADULTEH O E C H S T I N T E R N A T E S T D I R I G P A R : W I L L I A M B E R R E B I , P A T R I C K G E P N E R , J E A N N A U

    MENTIONS LGALES : CLIQUEZ SUR LE NOM DU PRODUIT JUIN 1999

    Dr P. LAURENT-PUIGService de Hpato-gastro-entrologie

    Hpital de Bictre,

    Le Kremlin Bictre

    HoechstInternat 78

    CHOLESTASE INTRA-HPATIQUE

    Obstacle au niveau du hile hpatique

    Tomodensitomtrie abdominale Echoendoscopie liliaire Cholangio-IRM

    . Cholangiocarcinome

    . Cancer du hile primitif

    . Adnopathies mtastatiquescompressives

    SANS anomalies focales duparenchyme hpatique

    n AVEC CONTEXTE VOCATEUR Hpatite

    - mdicamenteuse- alcoolique aigu grave- virale A, B, D, E

    Cirrhose hpatique Cholestase rcurrente bnigne

    n PAS DLMENT DORIENTATION Ponction-Biopsie Hpatique CPRE Cholangiocarcinome Cholangite sclrosante Cirrhose biliaire primitive

    AVEC anomalies focales duparenchyme hpatique

    TDM hpatique IRM hpatique Ponction biopsie hpatique ftoprotine, ACE

    . Tumeur hpatique, maligne,primitive ou secondaire

    . Abcs amibien ou bactrien

    . Kyste hydatique rompu dansles voies biliaires

    . Amylose

    ECHOGRAPHIE ABDOMINALE(En urgence en cas de fivre)

    liminer une Angiocholite

    Obstacle du bas choldoque

    Tomodensitomtrie abdominale Echoendoscopie bilio-pancratique Cholangiopancratographie rtrograde (CPRE)

    . Empierrement du bas choldoque

    . Ampullome vatrien

    . Cancer de la tte du pancras, faux kyste

    . Cholangiocarcinome

    . Compression extrinsque de la voie biliaireprincipale

    . Stnose cicatricielle post-chirurgicale

    . Parasitoses : ascaridiose, distomatose

    Voies Biliaires Intra-Hpatiques etVoie Biliaire Principale dilates

    Voies Biliaires Intra-Hpatiques etVoie Biliaire Principale non dilates

    Voies Biliaires Intra-Hpatiques dilatesVoie Biliaire Principale non dilate

    ICTRE A BILIRUBINE CONJUGUE

    CHOLESTASE EXTRA-HPATIQUE

    DAONIL FAIBLE 1,25 mg diabte non insulino-dpendantGLIBENCLAMIDE

  • CANCER DE LSOPHAGEpidmiologie, tiologie, diagnostic

    H O E C H S T I N T E R N A T E S T D I R I G P A R : W I L L I A M B E R R E B I , P A T R I C K G E P N E R , J E A N N A U

    MENTIONS LGALES : CLIQUEZ SUR LE NOM DU PRODUIT JUIN 1999

    Dr P. LAURENT-PUIGService de Hpato-gastro-entrologie

    Hpital de Bictre,

    Le Kremlin Bictre

    HoechstInternat 345

    LASILIX FAIBLE 20 mg LASILIX 40 mg comprims INSUFFISANCE CARDIAQUE,FUROSMIDE

    D I U R T I Q U E D E L A N S E HYPERTENSION ARTRIELLE

    Cancer de lsophage : 5/100 000 casen France

    Rgions forte incidence : Chine,Afrique du Sud, Iran, Bretagne -Facteurs alimentaires trs probables

    TERRAIN

    Alcoolo-tabagisme +++ Endobrachysophage Achalasie Syndrome de PLUMMER-VINSON Maladie cliaque Hyperacanthose palmo-plantaire Ingestion de caustique

    PRONOSTIC

    Taille de la tumeur Degr dextension dans la paroi Prsence dadnopathies

    survie 5 ans < 5 % tous stades confondus

    FIBROSCOPIE SO-GASTRIQUE Tumeur de lsophage de topographie variable Biopsies : carcinome malpighien (80 %) ou

    adnocarcinome (20 % endobrachysophage)

    LOCO-RGIONALE Echo-endoscopie : prcise lenvahissement

    de la paroi sophagienne en profondeur Scanner thoracique Fibroscopie bronchique (envahissement

    bronchique fistule : 20 % des cas)

    DISTANCE Echographie abdominale Bilan ORL : recherche dun 2me cancer

    (terrain identique) Radiographie de thorax

    (Aprs bilan doprabilit : EFR +++)

    CURATIF (20 % des cas) Rsection chirurgicale gnralementprcde dune radio-chimiothrapi