Ecriture migrante

Click here to load reader

  • date post

    25-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    10
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Ecriture migrante

Transcript of Ecriture migrante

  • CONTENTS

    Danielle Dumontet/Frank Zipfel

    Introduction ................................................................................................................... 1

    Frank Zipfel

    Migrant Concepts:

    Multi-, Inter-, Transkulturalitt, mtissage/crolisation

    und hybridity as new paradigms for literary criticism ................................................... 5

    Thomas Wgenbaur

    Mind as Motion: Cognitive Aspects of Literary Migration......................................... 27

    Pierre Halen

    propos des modalits dinsertion

    des littratures dites de limmigration ou migrantes

    dans le systme littraire francophone......................................................................... 37

    Vronique Porra

    Et sil ny avait pas de mridien littraire ...

    Pour une relecture de la relation centre-priphrie

    la lumire des littratures migrantes en France et au Qubec ................................... 49

    Clment Moisan

    Pour une potique historique de lcriture migrante.

    Lexemple du Qubec.................................................................................................. 69

    Daniel Chartier

    De lcriture migrante limmigration littraire:

    perspectives conceptuelles et historiques

    sur la littrature au Qubec .......................................................................................... 79

    Danielle Dumontet

    Pour une potique de lcriture migrante.

    Lexemple du Qubec.................................................................................................. 87

    Lise Gauvin

    Filiations et Filiatures: modalits et usages de la parole

    chez deux crivains migrants, Micone et Pasquali .................................................... 109

  • Peter G. Klaus

    Fantastique et ralisme merveilleux:

    lapport des crivains hatiens la littrature qubcoise.......................................... 123

    Franoise Naudillon

    Femme en Migrance de mre..................................................................................... 135

    Hafid Gafati

    Littratures transnationales dEurope et des Amriques:

    Mauricio Segura, crivain beur du Qubec............................................................. 145

    Anne de Vaucher Gravili

    La littrature migrante en Italie. La traduction de

    Le bonheur a la queue glissante dAbla Farhoud...................................................... 155

    Immacolata Amodeo

    Migrant Tongues: German and its Others .............................................................. 167

    Selom Komlan Gbanou

    Migration et identit littraire:

    les crivains africains dAllemagne........................................................................... 179

    Rgine Robin

    Potiques de la ville,

    dambulations et nouveaux flneurs.......................................................................... 201

    Participants .............................................................................................................. 217

  • 79

    Daniel Chartier

    DE LCRITURE MIGRANTE LIMMIGRATION

    LITTRAIRE : PERSPECTIVES CONCEPTUELLES ET

    HISTORIQUES SUR LA LITTRATURE AU QUBEC

    Depuis le dbut du 19

    e

    sicle, le Qubec vit dans un contexte dimmigration amricain :

    lapport constant de populations nes ltranger, maintenu depuis deux sicles autour de

    10%, na pas connu de variations importantes, mais il a assidment contribu au cours des

    dcennies faonner lidentit et la culture. Pourtant, les annes 1980 ont vu comme une

    nouveaut le surgissement dune culture de limmigration : celle-ci est apparue, notam-

    ment en littrature, comme un courant original, tant par son ampleur, son inscription cri-

    tique que par la place centrale quelle a fini par occuper au sein du champ littraire. Des

    uvres, tour tour appeles immigrantes, migrantes, mtisses ou plurielles, ont form, au

    cur mme de la littrature qubcoise, un courant nouveau et dominant dont lhistoire

    littraire doit dsormais tenir compte, en cherchant tant lapprcier esthtiquement qu

    en juger le rle dans le dplacement des paradigmes qui dfinissent la littrature et la vie

    littraire au Qubec.

    Si lintrt premier des critiques a port sur ce que le pote dorigine hatienne

    Robert Berrout-Oriol a nomm en 1986 les critures migrantes (Berrout-Oriol

    1986 : 20), la problmatique sest rapidement largie dautres perspectives. Pour les

    analystes et les historiens, lattention porte ce corpus a permis la considration de

    nouveaux objets la confluence de lesthtique, de la dmographie et de la sociologie, qui

    forcent aujourdhui reconsidrer la fois la mthodologie sur laquelle repose la dis-

    cipline de lhistoire littraire, ainsi que la dtermination des frontires historiques sur

    lesquelles se sont fondes la culture et la littrature du Qubec. Le courant des critures

    migrantes de la fin du 20

    e

    sicle a ainsi attir lattention sur dautres phnomnes, dont

    limmigration littraire, qui induisent la ncessit de relire des uvres connues du pass

    celles de Louis Hmon, deMarie Le Franc, de Jules Paul Tardivel, deMoniqueBosco ou

    de Nam Kattan et de dcouvrir des uvres et des corpus entirement laisss dans

    lombre : les rcits de Sui Sin Far, premire crivaine dorigine asiatique dAmrique du

    Nord, qui a pass la plus grande partie de sa vie Montral mais qui est absente du

    discours critique ; les crivains dorigine hongroise des annes 1950 et 1960 ; la vie

    littraire yiddish, rcemment mise en lumire par Pierre Anctil, etc. Le courant de la fin

    du 20

    e

    sicle a donc enclench un mcanisme plus vaste, qui vise rexaminer les

    paramtres du pass et apprhender des uvres nouvelles ; dans bien des cas, les bases

    mthodologiques de lhistoire littraire sen trouvent questionnes : comment en effet

    poursuivre un projet historiographique bas sur des sources premires et secondes quand

    ces sources nont pas toutes t conserves dans la mmoire institutionnelle ? Il sagit de

    se demander comment, dans certains cas, on peut arriver crire lhistoire du silence.

  • 80 DANIEL CHARTIER

    Rappelons et il sagit dune des plus grandes originalits de limmigration littraire

    au Qubec que les crivains ns ltranger forment le cinquime des crivains du

    Qubec, soit le double de la proportion immigre que lon retrouve dans la population en

    gnral

    1

    . De plus, pour les critures migrantes, on constate que la prise en charge critique

    du phnomne sest effectue autant sur les instances de production et de rception

    (fondation de maisons ddition : Naaman (1973), Guernica (1979), Humanitas (1983) et

    CIDIHCA (1985), et de revues Vice versa, Mbius, et Spirale au cours des annes 1970

    et 1980), sur llaboration dun projet esthtique, notamment avec les concepts de culture

    immigre

    2

    , de transculture et dhybridit culturelle (voir Simon 1999), que sur la recon-

    naissance non-marginalise duvresmajeures : Les gens du silence deMarcoMicone en

    1982, La Qubcoite de Rgine Robin en 1983, Passages dmile Ollivier en 1991, Les

    lettres chinoises de Ying Chen en 1993 et Littoral de Wajdi Mouawad en 1999.

    De nouveaux champs dexploration se sont ouverts tant par limmigration littraire

    que par les critures migrantes, tels lvolution des provenances des crivains, la probl-

    matique lie lutilisation des langues, franaise, anglaise ou yiddish, la pratique des gen-

    res ainsi que les possibilits de traductions ; toutes ces questions introduisent des probl-

    matiques restes jusque-l inexplores. La liste des maisons ddition, des priodiques et

    organismes culturels fonds par les crivains migrs dmontre aussi une implication

    quil ne faudrait pas ignorer : actifs dans leur communaut (fondations de priodiques

    ethniques : American Celt, Bulletin dHati, etc. ; de maisons ddition, dassociations et

    dorganismes : Congrs juif canadien, Association France-Hati, etc.), ils lont t gale-

    ment dans la socit tout entire par la participation la fondation des structures mmes

    de la culture et de la socit duQubec : Collge Sainte-Marie, Universit Laval, ditions

    de lHexagone, Thtre du Rideau vert, cole nationale de thtre, Parti pris, Festival

    Mtropolis Bleu, etc.

    Ces rflexions sinspirent de trois considrations, toutes lies lmergence du

    corpus des critures migrantes au Qubec au cours des dcennies 1980 et 1990. Dabord,

    il faut considrer un effet de temporalit : il y a dj un quart de sicle que les premires

    marques de ce changement se sont manifestes dans le champ littraire qubcois. Nous

    ne sommes donc plus dans le courant des critures migrantes, qui relve maintenant de

    lhistoire littraire : il faut dsormais poser la question de la mmoire et de la suite

    donner cet important phnomne. Deuximement, on ne peut considrer les critures

    migrantes de manire isole, ni faire lconomie dtablir des liens avec les courants

    littraires prcdents (et futurs) de la littrature qubcoise. Ds les annes 1960 et 1970,

    le champ littraire et culturel appelait un changement de paradigme pluridisciplinaire : les

    modifications apportes la loi fdrale de limmigration (1968), lamorce dun dclin

    dmographique, le partage du franais, affermi par les lois linguistiques comme langue

    commune (1977), les transformations post-rfrendaires du nationalisme qubcois

    (1980), mais aussi linfluence transversale du postmodernisme et des rflexions sur

    lidentitaire, adjointe un changement gnrationnel chez les crivains, ont provoqu un

    1 Voir ce sujet Chartier 200