Dossier de presse - Mus©e des .2014 au 4 janvier 2015 au Mus©e des Augustins, Toulouse et...

download Dossier de presse - Mus©e des .2014 au 4 janvier 2015 au Mus©e des Augustins, Toulouse et du 31

of 29

  • date post

    12-Sep-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Dossier de presse - Mus©e des .2014 au 4 janvier 2015 au Mus©e des Augustins, Toulouse et...

  • benjamin-constantMerveilles et mirages de lorientalisme

    Dossier de presseConfrence de presse du jeudi 3 juillet 2014

    Au Petit Palais, Muse des beaux-arts de la Ville de Paris

    Prsentation de lexposition

    Prsentation de la restauration du tableau de

    Benjamin-Constant Le Jour des funrailles. Scne du Maroc (1889)

    Cette exposition est reconnue dintrt national par le ministre de la Culture et de la Communication/Direction gnrale des patrimoines/Service des muses de France. Elle bnficie ce titre dun soutien financier exceptionnel de lEtat.

  • DOSSIER DE PRESSE

    BENJAMIN-CONSTANT (1845-1902),

    MERVEILLES ET MIRAGES DE L'ORIENTALISME

    2

    benjamin-constantMerveilles et mirages de lorientalisme

    SOMMAIRE

    1. Communiqu de presse 3

    2. Notice Le Jour des funrailles. Scne du Maroc 8

    3. Benjamin-Constant : repres biographiques 11

    4. La publication 14

    5. Visuels presse 19

    6. Le rseau FRAME 21

    7. Une exposition dintrt national 22

    8. Le Muse des Augustins de Toulouse 25

    9. Le Muse des beaux-arts de Montral 27

    10. Informations pratiques 29

  • DOSSIER DE PRESSE

    BENJAMIN-CONSTANT (1845-1902),

    MERVEILLES ET MIRAGES DE L'ORIENTALISME

    3

    benjamin-constantMerveilles et mirages de lorientalisme

    COMMUNIQU DE PRESSE

    Benjamin-Constant (1845-1902)Merveilles et mirages de l'orientalisme

    Paris, le 3 juillet 2014 Premire co-production du Muse des Augustins de Toulouse et du Muse des beaux-arts de Montral, cette exposition sera prsente du 4 octobre 2014 au 4 janvier 2015 au Muse des Augustins, Toulouse et du 31 janvier au 31 mai 2015 au Muse des beaux-arts de Montral, Canada. Le projet de cette exposition a t conu dans le cadre de lorganisme de coopration franco-amricaine FRAME (French Regional American Museum Exchange). En France, cette exposition a reu le Label "Exposition dintrt national" du Ministre de la Culture et de la Communication.

    loccasion de cette confrence de presse est galement prsente luvre monumentale de Benjamin-Constant : Le Jour des funrailles. Scne du Maroc (1889) appartenant aux collections du Petit Palais spcialement restaure pour cette exposition par le muse des Augustins de Toulouse et le muse des beaux-arts de Montral. Grce cette restauration, luvre de Benjamin-Constant, en rserve depuis de si nombreuses annes, retrouvera enfin les cimaises du Petit Palais aprs lexposition.

    Une exposition ambitieuse la redcouverte dun acteur majeur de lorientalisme

    Premire rtrospective jamais organise sur le peintre franais Jean-Joseph Benjamin Constant

    dit Benjamin-Constant, lexposition permettra de redcouvrir luvre dun acteur majeur de

    lorientalisme de la Troisime rpublique, aujourdhui tomb dans un oubli injuste, souvent

    confondu avec lcrivain et homme politique Benjamin Constant, le clbre auteur de Adolphe.

    Dans la ligne dun Eugne Delacroix quil admire, ce brillant coloriste se rapproche de

    lorientalisme dHenri Regnault, Mariano Fortuny, Georges Clairin ou Jean-Paul Laurens.

    Semparant des strotypes dun Orient colonial en suspens, Benjamin-Constant associe des

    odalisques nonchalantes des Maures farouches dans le cadre de compositions gigantesques,

    prcisment architectures. Sa peinture dhistoire, dinspiration byzantine ou biblique, complte

    sa veine orientaliste. Ses tableaux saisissants mettent en valeur des qualits chromatiques quil

    exprime avec une palette brillante.

  • DOSSIER DE PRESSE

    BENJAMIN-CONSTANT (1845-1902),

    MERVEILLES ET MIRAGES DE L'ORIENTALISME

    4

    Benjamin-Constant est galement reconnu comme lun des grands peintres de dcors de son

    temps et signe des uvres monumentales pour lOpra Comique, la Sorbonne, lHtel de Ville

    de Paris ou le Capitole de Toulouse Enfin, il dveloppe lart du portrait mondain auprs

    dune clientle de riches commanditaires. Ses activits comme portraitiste renomm la reine

    Victoria, le Pape Lon XIII et comme professeur lAcadmie Julian o il a de nombreux lves

    trangers, lui procurent une gloire internationale, notamment en Angleterre, aux tats-Unis et

    au Canada o il voyage rgulirement. Ces aspects de sa carrire et de son corpus seront tudis

    en particulier dans le catalogue monographique qui accompagne lexposition.

    Grce une recherche intensive, cette exposition-vnement permettra de runir les chefs-

    duvre connus de lartiste dont certains monumentaux, ainsi que de nombreuses redcouvertes,

    ses uvres tant souvent dissmines dans des collections particulires. Ses tableaux les plus

    clbres seront pour la premire fois enfin rassembls, et souvent restaurs pour loccasion, tels

    Les Chrifas du Muse de Carcassonne, Le Cad Tahamy du Muse de Narbonne, Le Harem du

    Muse des beaux-arts de Lille, la Judith du Metropolitan Museum of Art de New York, Le Soir sur

    les terrasses au Maroc, du Muse des beaux-arts de Montral, Les Favorites de lmir de la National

    Gallery de Washington...

    Mme si elles manquent lappel, quelques uvres majeures font lobjet dune tude dans le

    catalogue : par exemple, la sublime Theodora du Museo de Bellas Artes de Buenos Aires qui ne

    peut sortir du territoire pour des raisons lgales, le Portrait de la reine Victoria appartenant aux

    collections royales britanniques, qui est intgr en dessus-de-chemine dans un salon de Windsor

    ou encore le colossal Justinien du John and Mable Ringling Museum of art, Sarasota. Plus d'une

    soixantaine de prteurs participent lexposition : les muses et de nombreux collectionneurs

    privs franais, europens (Suisse, Grande-Bretagne, Espagne, Italie), nord-amricains (tats-

    Unis et Canada) et mme dgypte.

    Une campagne de restauration pour lexpositionEx: Le Jour des funrailles. Scne du Maroc, la renaissance dun "monstre" de Salon oubli

    Pour cet vnement, une campagne de restauration de grande ampleur, assume par les deux

    muses producteurs, a permis la redcouverte de plusieurs tableaux, conservs depuis des

    dcennies dans les rserves, et aux formats parfois hors normes comme les Le Jour des funrailles.

    Scne du Maroc (Paris, Petit Palais), dvoil aujourdhui, Les Derniers Rebelles (Besanon, dpt

    du muse dOrsay), Les Prisonniers marocains (Bordeaux), ou Beethoven, la sonate au clair de lune

    (Lille) ainsi que dautres toiles du Muse du Quai Branly (Paris) et de lcole des beaux-arts de

    Toulouse (ISDAT)

    Offert par la veuve de l'artiste la Ville de Paris, le monumental tableau intitul Le Jour des

    funrailles. Scne du Maroc (1889) tait ainsi conserv roul dans les rserves du Muse du Petit

    Palais. Le projet de lexposition permet non seulement sa restauration, finance par le Muse des

    Augustins de Toulouse et le Muse des beaux-arts de Montral, son installation sur chssis mais

    galement son raccrochage dans les collections permanentes du Petit Palais o il est prsent

    avant son dpart pour Toulouse.

  • DOSSIER DE PRESSE

    BENJAMIN-CONSTANT (1845-1902),

    MERVEILLES ET MIRAGES DE L'ORIENTALISME

    5

    Lexposition au Muse des Augustins de Toulouse, du 4 octobre 2014 au 4 janvier 2015

    Quoi de plus naturel que de rapatrier Benjamin-Constant Toulouse, le berceau familial et le lieu

    de sa formation ? Certes, cest Paris puis Londres, New York ou Montral quil connatra la

    gloire. Toutefois, lartiste au fate de sa renomme ne manquait aucun banquet des Mridionaux

    de Paris et revendiquait ses origines avec force. Cest Toulouse que ce Parisien de naissance a t

    lev par ses tantes et quil a produit ses premires uvres hsitantes pour les prix municipaux

    de peinture organiss par lcole des beaux-arts. Cest aussi pour cette ville que ltat acquiert

    le premier succs incontestable de lartiste au Salon, LEntre de Mehmet II Constantinople.

    Cest encore au Capitole, monument emblmatique de la ville, que le peintre destina son seul

    dcor monumental en-dehors de Paris, le gigantesque tableau reprsentant LEntre dUrbain II

    Toulouse. Si le fonds datelier de lartiste a t dispers sa mort Londres en 1902, provoquant

    un parpillement de sa production dans des mains prives, le muse des Augustins nen possde

    pas moins lensemble le plus complet avec treize tableaux (une scne dhistoire orientaliste,

    quatre esquisses, six portraits et un autoportrait, une Vanit), dont quatre entrs au cours des

    dix dernires annes.

    Lexposition Benjamin-Constant. Merveilles et mirages de lorientalisme permettra,

    particulirement Toulouse, de redcouvrir tous les aspects du travail de lartiste notamment les

    esquisses des dcors monumentaux dont il fut lauteur Paris ou au Capitole ainsi que sa priode

    de formation lcole des beaux-arts de Toulouse. Sa production de portraitiste mondain et son

    enseignement lAcadmie Julian Paris sera galement mise en lumire travers un ensemble

    de tableaux voquant aussi bien ses portraits de commande que ses uvres plus intimes.

    Se prparant depuis prs de cinq ans pour cette manifestation, le muse des Augustins a effectu

    des restaurations systmatiques duvres du matre et enrichi le fonds Benjamin-Constant et

    de contemporains par une active politique d'acquisitions, comme tout rcemment un tableau

    dHenri Regnault.

    Lexposition au Muse des beaux-arts de Montral, du 31 janvier au 31 mai 2015

    La prsence de Benjamin-Constant est tout aussi vidente au Muse des beaux-arts de Montral

    qui conserve deux tableaux majeurs de son corpus : Le Soir sur les terrasses (Maroc) et Le

    Lendemain dune victoire lAlhambra figurent parmi ses tableaux emblmatiques, tm