DOSSIER DE DEMANDE D’AUTORISATION D’EXPLOITER UN PARC · PDF file Anticiper et...

Click here to load reader

  • date post

    29-May-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of DOSSIER DE DEMANDE D’AUTORISATION D’EXPLOITER UN PARC · PDF file Anticiper et...

  • Communes de Dompaire, Madonne-et-Lamerey, Damas-et-Bettegney, Harol, Ville-sur-Illon,

    Les Ableuvenettes, Gelvécourt-et-Adompt (88)

    DOSSIER DE DEMANDE D’AUTORISATION D’EXPLOITER UN PARC EOLIEN

    Centrale éolienne du Pays entre Madon et Moselle

    D é

    ce m

    b re

    2 0

    1 2

    CENTRALE EOLIENNE DU PAYS ENTRE MADON ET MOSELLE

    (Groupe NEOEN)

    Tour Montparnasse

    33 Avenue du Maine - BP 108

    75 755 Paris Cedex 15

    Tél : 01.70.91.62.62 – Fax : 01.70.91.62.20

    SCIENCES ENVIRONNEMENT

    6 boulevard Diderot

    25 000 BESANCON

    Tél : 03.81.53.02.60 - Fax : 03.81.80.01.08

    E-mail : besancon@sciences-environnement.fr

    PIECE 8 : RESUME NON TECHNIQUE DE L’ETUDE D’IMPACT

    ® M. Geng-Biotope

  • INTRODUCTION L’objectif de la France est de porter à au moins 23 % la consommation d’énergie produite à partir d’énergies renouvelables d’ici 2020, dont 10 % à partir d’énergie éolienne. A l’issue du Grenelle de l’Environnement, la France s’est donnée comme objectif d’atteindre 19 000MW d’éolien terrestre et 6 000 MW d’éolien off-shore en 2020. Aujourd’hui la France compte 6 756 MW de puissance installée sur le territoire (au 1er janvier 2012), de gros efforts restent à faire pour atteindre les objectifs fixés pour 2020.

    QUELQUES RAISONS DE DEVELOPPER L’ENERGIE EOLIENNE EN FRANCE :

     Accroître la part d’énergie renouvelable dans la production et la consommation française (électricité ou

    thermique) : Prise de conscience à la fin du 20ième siècle de la problématique sur l’émission de gaz à effets de serre (objectif européen

    d’atteindre 21 % de production d’électricité à partir d’énergie renouvelable d’ici 2010),

    Anticipation sur la raréfaction certaine des combustibles fossiles dans les décennies à venir (augmentation prévisible du coût de production, contexte géopolitique difficile suivant les combustibles...),

    Conserver et améliorer l’indépendance énergétique de la France ainsi que de l’Europe.

     Diversifier les modes de production d’électricité et leur répartition sur le territoire (limiter le transport en ligne sur de grandes distances – pertes d’énergie – limiter la dominance d’un seul mode de production) : Accroître l’utilisation des ressources naturelles régionales (biomasse, hydroélectricité, géothermie...),

    Renforcer le rapport consommation/production auprès de la population (prise de conscience de la provenance du confort, de la notion du développement durable – niveau de consommation actuelle atteint sur une période très brève de 50 ans !).

     Anticiper et participer partiellement au renouvellement et la modernisation du parc de production d’électricité

    français : Nécessité de renouveler partiellement ou totalement le parc nucléaire à moyen terme (20 à 30 ans), (78 % de la production

    d’électricité 1 en 2002),

    L’énergie éolienne, de part sa maturité industrielle, pourrait participer raisonnablement à hauteur d’environ 10% de la consommation d’électricité (10% représentant 45 TWh/an en 2002, soit l’équivalent d’environ 4 000 éoliennes terrestres de 1,5 MW et environ 2 000 éoliennes offshore de 5 MW).

     Intérêts économiques apportés par la décentralisation des moyens de production (limitation des infrastructures de transport de l’énergie grâce à une production proche de la consommation, retombées économiques pour les collectivités...).

    1 Repères sur l’énergie en France, 34 pages. Edition 2003. Observatoire de l’énergie

    1 Présentation du projet

    1.1 – LOCALISATION Le projet de centrale éolienne du Pays entre Madon et Moselle se situe en région Lorraine, dans le département des Vosges (88) et notamment sur le territoire des communes de Damas-et-Bettegney, Dompaire, Gelvécourt-et-Adompt, Harol, Les Ableuvenettes, Madonne-et-Lamerey et Ville-sur-Illon.

    Localisation du site du projet

    Le site d’implantation est accessible par des chemins communaux qui partent de la RD4 à Gelvécourt-et-Adompt, aux Ableuvenettes et à Ville-sur-Illon ; la RD38d qui quitte la RD4 entre les Ableuvenettes et Ville-sur-Illon pour rejoindre la RD38 et par la RD6 entre Ville-sur-Illon et Damas-et-Bettegney.

  • Vue sur le site du projet – secteur sud

    Vues sur le site du projet – secteur nord

    1.2 – ZONES D’ETUDE DU PROJET

    Aires d’études du projet de centrale éolienne

    1.3 – DESCRIPTIF TECHNIQUE DU PROJET Les chiffres clés du projet sont :

    Type d’éolienne Vestas V112 – 3 MW

    Nombre d’éoliennes 18

    Caractéristiques des éoliennes Rotor de 112 m de diamètre ; mât de 94 m de haut

    Fondation des éoliennes Entre 3 et 5 m d’épaisseur sur une vingtaine de diamètre

    Puissance unitaire 3 000 kW

    Postes de livraison 5

    Production d’énergie estimée Environ 113 400 000 kWh / an

    Equivalence en consommation Environ 41 230 habitants

    Puissance totale installée 54 MW

    Investissement total Environ 75.6 Millions d’Euros

  • Voici le plan d’implantation de la centrale :

    Plan d’implantation de la centrale éolienne

    Concernant le fonctionnement, c'est la force du vent qui entraîne la rotation des pales, entraînant avec elles la rotation d'un arbre moteur dont la force est amplifiée grâce à un multiplicateur. L'électricité est produite à partir d'une génératrice. Concrètement une éolienne fonctionne dès lors que la vitesse du vent est suffisante pour entraîner la rotation des pales. Plus la vitesse du vent est importante, plus l'éolienne délivrera de l'électricité (jusqu'à atteindre le seuil de production maximum). L'illustration ci-après illustre le fonctionnement d'un parc éolien et la distribution électrique sur le réseau.

    Schéma électrique d’un parc éolien (Source : guide éolien version 2010)

  • 2 Analyse de l’état initial de la zone et des milieux susceptibles d’être affectés par le projet

    2.1 – MILIEU PHYSIQUE

    Géologie / Relief Le projet se situe sur le plateau lorrain, il repose sur des dolomies et des argiles du Keuper inférieur, ainsi que sur des calcaires du Muschelkalk. Les secteurs d’implantations des éoliennes se situent à une altitude moyenne de 380 mètres.

    Hydrologie Le secteur d’étude se situe dans le bassin versant du Madon, qui est un affluent de la Moselle. Il constitue l’élément hydrographique majeur du secteur. Le Madon et ses affluents (le Robert, la Gitte, l’Illon, le Colon...) irriguent la partie ouest du territoire d’étude. Les cours d’eau la Gitte et le Robert sont situés en partie centrale du périmètre d’étude, ils s’écoulent d’est en ouest, leurs tracés scindent le plateau central en deux entités nord et sud. Le secteur est soumis aux préconisations du SDAGE Rhin-Meuse 2010-2015.

    Hydrogéologie Un forage se situe sur la commune de Gelvécourt-et-Adompt, au lieu-dit « les Censeaux », alimentant le Syndicat de Distribution d’Eau de la Région des Ableuvenettes en eau potable. Une partie de la zone d’étude rapprochée est concernée par le périmètre éloigné de protection du forage.

    Climatologie Le département des Vosges connaît un climat semi-continental. Le régime des précipitations est abondant. La température moyenne annuelle est assez fraîche, 10°C à Epinal et les jours de neige sont assez nombreux. Sur le secteur, les vents sont orientés sud-ouest / nord-est. La vitesse moyenne long terme recalée sur le site d’étude est estimée à environ 5,9 m/s, à 80 mètres de hauteur.

    Risques naturels majeurs Les communes concernées par le projet se situent en zone de sismicité 2 (faible), sauf Harol qui se situe en zone de sismicité 3 (modérée). Le secteur ne se trouve pas en zone inondable et n’est pas sensible au risque de mouvement de terrain.

    2.2 – MILIEU HUMAIN

    Population Les nombres d’habitants sur les communes concernées sont les suivants :

    Dompaire : 1 050

    Madonne-et-Lamerey : 392

    Damas-et-Bettegney : 374

    Harol : 570

    Ville-sur-Illon : 506

    Les Ableuvenettes : 62

    Gelvécourt-et-Adompt : 87 Les habitations les plus proches de la zone d’étude rapprochée sont situées à une distance minimale de 500 mètres.

    Activités économiques Les terrains concernés par le projet sont de vastes parcelles agricoles, essentiellement des grandes cultures

    (céréales, colza, maïs,…).

    Plusieurs boisements et bosquets épars agrémentent le site, mais globalement, les communes concernées par le projet sont relativement peu boisées. Le principal boisement correspond au massif situé au sud du territoire communal d’Harol et Ville-sur-Illon.

    Il y a très peu d’industries implantées sur les communes concernées par le projet de centrale éolienne. L’agglomération d’Epinal constitue le principal pôle industriel du secteur.

    Quelques commerces et services sont implantés sur les communes concernées par le projet de centrale éoliennes, en particulier à Dompaire, le bourg principal.

    Le site est essentiellement fréquenté par les agr