Doppler Effet Doppler - Fizeau Fizeau. Leffet Doppler

download Doppler Effet Doppler - Fizeau Fizeau. Leffet Doppler

of 36

  • date post

    04-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    133
  • download

    2

Embed Size (px)

Transcript of Doppler Effet Doppler - Fizeau Fizeau. Leffet Doppler

  • Page 1
  • Doppler Effet Doppler - Fizeau Fizeau
  • Page 2
  • Leffet Doppler
  • Page 3
  • Leffet Doppler sur les spectres des toiles
  • Page 4
  • La mthode des vitesses radiales
  • Page 5
  • Dcouverte de la premire plante extra-solaire en Novembre 1995 autour de ltoile 51 Peg
  • Page 6
  • Tlescope de 1,93m de lObservatoire de Haute Provence
  • Page 7
  • 51 Peg b Prcision de lordre de 30 km/h Spectrographe Elodie Michel Mayor et Didier Queloz
  • Page 8
  • Variations priodiques des Vitesses Radiales de 51 Peg
  • Page 9
  • Le spectre de 51 Peg
  • Page 10
  • Une tonnante plante. Une trs grande surprise lors de la dcouverte de la premire plante extra-solaire 51 Peg b fut sa priode, de 4.2 jours.
  • Page 11
  • Une tonnante plante. 3me loi de Kpler : Le carr de la priode de rvolution dune plante est proportionnel au cube du demi grand-axe de son orbite. Ce qui signifie que, si lon connat la priode dune plante, on peut connatre sa distance ltoile. Or, une priode de 4,2 jours implique une distance ltoile de : 0,052 Unit Astronomique, soit une distance environ 20 fois plus petite que la distance Terre-Soleil
  • Page 12
  • Kpler
  • Page 13
  • Une tonnante plante. La masse de la plante 51 Peg b est gale 0.468 M Jupiter. Ce qui signifie quil sagit dune plante gante. Or, les scnarios de formation que nous connaissions impliquaient que les plantes gantes ne peuvent se former que trs loin de leur toile. Cest une des plus grosses surprises que nous a apportes la dcouverte de 51 Peg b.
  • Page 14
  • Evolution des d couvertes depuis la premi re plan te extra-solaire 1995 Walker et al. : programme de 21 rien 1995 Mayor et al. : programme de 142 51Peg Marcy et Butler: programme de 120 + 5 nouvelles plantes Avril 1999 :20 plantes And : systme de 3 plantes Novembre 1999 :premier transit photomtrique Septembre 2004 : premire plante dcouverte par imagerie Mars 2005 : deux "anti-transits" observs
  • Page 15
  • septembre 2008 Ensemble des catalogues :309 plan tes Dont essentiellement Exoplan tes d tect es par vitesses radiales: 249 syst mes plan taires 292 Plan tes 29 syst mes plan taires multiples
  • Page 16
  • Et aussi : Exoplan tes d tect es par transit : 52 Plan tes Exoplan tes d tect es par microlentille : 7 Plan tes Exoplan tes d tect es par imagerie : 5 Plan tes Exoplan tes d tect es par chronom trage : 3 syst mes plan taires 5 Plan tes 1 syst me plan taire multiple
  • Page 17
  • Etudes actuelles Le nombre de plan tes extra-solaires connues est suffisant pour nous permettre d en d gager les propri t s g n rales. Certaines de ces propri t s g n rales sont tout- -fait inattendues, elles posent de nombreuses questions et nous obligent parfois revoir les connaissances acquises auparavant. Nous pouvons d j dire que nous n avons pas encore trouv de syst me plan taire ayant les mmes propri t s que notre syst me solaire.
  • Page 18
  • Ce quon connaissait : Jusquen 1995, un seul exemple connu : le Systme Solaire. Cest dire une toile froide , avec un systme plantaire compos de -4 petites plantes rocheuses proches du Soleil, et donc avec de courte priodes. -4 grosses plantes gazeuses, plus loin du Soleil et aussi : -La Ceinture des Astrodes entre Mars et Jupiter -La Ceinture de Kuiper : objets transneptuniens -et les comtes
  • Page 19
  • Page 20
  • Reprsentation dun transit plantaire
  • Page 21
  • Ce que nous apprennent les transits Les transits reprsentent un outil trs puissant pour la connaissance de la plante On peut dterminer : -La priode orbitale de la plante et donc sa distance ltoile -Le rayon de la plante et donc sa taille -Sa masse (si on connat la vitesse radiale) -Lalbedo (pouvoir rflchissant) -La trajectoire Avec ltude spectroscopique des transits : -le sens de rotation de ltoile par rapport la trajectoire de la plante -La composition de latmosphre de la plante, et dautres caractristiques physiques.
  • Page 22
  • Les premiers transits observs dune exoplante : HD 209458b
  • Page 23
  • Page 24
  • Un transit de la mme toile vu par Hubble
  • Page 25
  • HD 209458b Les observations spectroscopiques des transits par le tlescope spatial Hubble ont permis la dtection de latmosphre de la plante : raies du sodium, de lhydrogne, de loxygne, et du carbone Linterprtation de certaines observations donne lieu contestation : la plante dgaze-t-elle ? ou est-ce un phnomne li au vent solaire ? La plante rayonnant plus que ltoile dans linfrarouge, on a pu observer lantitransit quand la plante passe derrire ltoile.
  • Page 26
  • Repr sentation d une plan te qui d gaze
  • Page 27
  • Ou est-ce li au vent stellaire ? Les protons du vent stellaire capturent des lectrons de l atmosph re de la plan te pour former de l hydrog ne atomique qui va constituer une enveloppe
  • Page 28
  • Transit HD 189733
  • Page 29
  • Le transit secondaire d HD 189733
  • Page 30
  • Le satellite Corot Le CNES a lanc un satellite qui dtecte et observe : -les pulsations des toiles -Les transits de nouvelles plantes extrasolaires.
  • Page 31
  • Le satellite CoRoT
  • Page 32
  • Le lancement de CoRoT
  • Page 33
  • La premire exoplante dcouverte par le satellite Corot : CoRoT-Exo-1b
  • Page 34
  • Zones dhabitabilit
  • Page 35
  • Mais nous avons vu que les plantes qui sont actuellement dtectables sont presque toutes des plantes trs massives, donc semblables des Jupiters, donc gazeuses, donc inhabitables. Bien sr, on recherche des plantes beaucoup plus semblables notre Terre. Nous esprons que les prochains satellites permettront de telles dtections. Et il faudra pouvoir voir les plantes, ce qui nest pas possible actuellement. Et comment dtecterons-nous la Vie sur de tels objets ????
  • Page 36
  • La Terre vue depuis lObservatoire Europen Austral au Chili Matin Soir