Communaut©s entrepreneuriales ETF - ALG‰RIE

download Communaut©s entrepreneuriales ETF - ALG‰RIE

of 12

  • date post

    06-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    217
  • download

    1

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Communaut©s entrepreneuriales ETF - ALG‰RIE

  • CommunautsentrepreneurialesInsuffler le changement dans les communauts des pays partenaires de lETF

    A L G R I E

  • Communauts entrepreneuriales:Insuffler le changement dans les communauts des pays partenaires de lETF

  • La Communaut entrepreneuriale algrienne constitue une illustration du leadership exprimental, qui a permis ltablissement, lextension et la prennisation des activits dun partenariat local de proximit relativement rcent sans la participation des autorits locales. Le partenariat fait appel au potentiel agricole local et sappuie sur lavantage collaboratif procur par cinq acteurs essentiels:

    Lassociation dagriculteurs El Argoub (chef de projet)

    Le prestataire dEFP

    Le ministre de lagriculture

    La Chambre de lagriculture

    Les dputs parlementaires

    La communaut entrepreneuriale algrienne est un partenariat informel entre les agriculteurs et les leveurs qui possdent de petites exploitations Laghouat. Elle a pour mission de rsorber lcart qui existe entre le potentiel consacr lagriculture et les emplois disponibles dans la rgion, et de fournir la future gnration dagriculteurs les comptences pratiques, les connaissances, la technologie et la formation ncessaire lacquisition de qualifications facilement exploitables et utilisables.

    Les actions en faveur de la cration dune communaut entrepreneuriale sont nes de la frustration ressentie par les agriculteurs locaux, qui cherchaient tablir des voies de communication ascendantes au sein du dispositif de gouvernance multi-niveaux dAlgrie. Le partenariat, qui a dbut par la communication entre la Communaut entrepreneuriale et le gouvernement local, a permis de faire entendre et reconnatre leurs opinions et leurs contributions en plaidant pour les comptences ncessaires en vue de soutenir le dveloppement socio-conomique de Laghouat.

    A L G R I E

    Les principales activits de cette organisation fonde sur les cotisations de ses membres visent :

    crer, former et appliquer les connaissances en matire dagriculture biologique, de rendement et de pratiques agricoles durables

    facilitater les transferts de connaissances bilatraux entre la future gnration dagriculteurs et les exploitants expriments farmers

    servir de centre de formation sur le terrain pour luniversit locale dispensant un cursus dagronomie, afin de fournir aux jeunes les comptences, les savoirs, les technologies et la formation pratiques

    tablir un partenariat public-priv avec lAgence nationale de lemploi de Laghouat (inventaire et dissmination des plantes locales)

    La Communaut entrepreneuriale algrienne dmontre la capacit des partenariats communautaires de proximit rassembler les acteurs locaux de manire significative et durable pour le dveloppement socio-conomique dune localit. Laghouat, les autorits locales devront ensuite saisir les opportunits qui en rsulteront pour renforcer lenseignement professionnel agricole.

  • A L G R I E

    Projet:La Communaut entrepreneuriale dAlgrie regroupe une communaut de petits agriculteurs et leveurs Laghouat, une ville situe aux portes du Sahara

    La culture du changement:comment les traditions agricoles de Laghouat attirent les jeunes

  • La Communaut entrepreneuriale dAlgrie regroupe une communaut de petits agriculteurs et leveurs Laghouat, une ville situe aux portes du Sahara. Le partenariat est ax sur trois objectifs essentiels: (i) travailler en groupe afin didentifier les comptences potentielles et dinformer et former les agriculteurs adhrents pour amliorer leurs performances, (ii) simplifier les thories et mthodes agricoles destination des agriculteurs analphabtes, (iii) motiver les jeunes dans leur tches quotidiennes; et (iv) multiplier les contacts avec les autres associations et groupements dagriculteurs afin dlargir le champ daction et dchanger des expriences.

    La circonscription administrative de Laghouat est situe au centre de lAlgrie, en bordure du grand dsert du Sahara. Elle possde un long pass agricole et est renomme en tant que ville intellectuelle dote dune culture florissante, faisant office de pont entre la rgion du Sahara et le nord du pays. Mme si le travail agricole est traditionnellement trs respect, leffet de la transition rapide de lAlgrie vers la dpendance une conomie fonde sur les hydrocarbures - cest--dire lextraction et lexportation du ptrole et du gaz - a abouti une pnurie de main-duvre jeune dispose sinvestir dans un travail manuel en extrieur.

    Par consquent, le plus grand dfi que doivent actuellement relever les agriculteurs de la rgion est de nature dmographique. La plupart dentre eux ont plus de 50 ans, et recherchent une nouvelle gnration pour prendre la relve. Toutefois, il est devenu rare que les jeunes gens manifestent de lintrt pour une carrire dans lagriculture. Les conditions climatiques sont difficiles, avec des ts trs chauds et des hivers froids. Les jeunes ont tendance rechercher la scurit relative procure par des emplois administratifs considrs comme faciles, compars la nature physiquement exigeante des travaux agricoles.

    Lorsque lagriculteur et entrepreneur social Mohammed Brik a cr lassociation dagriculteurs El Argoub, son principal objectif ntait pas dattirer les jeunes vers lagriculture. Avec un groupe de dpart denviron 40 petits exploitants du voisinage, les objectifs consistaient rassembler les agriculteurs afin dinstaurer un sentiment de communaut, de partager des astuces et des techniques issues de leur exprience agricole, et de dvelopper des pratiques agricoles biologiques, particulirement dans le cadre de la rhabilitation de larboriculture du palmier. M. Brik possde une exploitation de 8 hectares et favorise les mthodes biologiques dans le but de tirer des rsultats commerciaux de lagriculture durable. Il reconnat quun dveloppement rellement durable de lagriculture

  • ne pourra tre atteint quavec lagriculture biologique, qui ncessite un niveau minimum de respect pour lenvironnement - en particulier en termes de lutte antiparasitaire, dorganismes gntiquement modifis et dautres substances nuisibles pour lenvironnement - et une bonne gestion des ressources en eau.

    La viabilit commerciale de ces mthodes est cruciale. Cest lesprit dentreprise qui nous motive: nous avons choisi des parcelles de terrain qui sont trs difficiles exploiter, qui avaient besoin de beaucoup de fonds. Les rsultats sont la mesure des efforts que nous avons fournis sur plusieurs annes. Chaque agriculteur a dvelopp son exploitation en fonction de ses capacits financires et de ses comptences, et ce qui est difficile dans lagriculture biologique, cest quil faut attendre longtemps avant de voir apparatre le fruit de nos efforts.

    A L G R I E La culture du changement: comment les traditions agricoles de Laghouat attirent les jeunes

    Projet:The le plus grand dfi que doivent actuellement relever les agriculteurs de la rgion est de nature dmographique. La plupart dentre eux ont plus de 50 ans, et recherchent une nouvelle gnration pour prendre la relve

  • Incitations agricolesComme lexplique Omar Rahmani, secrtaire gnral de la Chambre dagriculture de Laghouat, la combinaison dun travail difficile et dun rendement relativement faible, particulirement court terme, a peu de chance dattirer les jeunes. Il estime que des incitations sont ncessaires pour rsoudre le problme. Pour les faire revenir vers le secteur, il faut associer la formation et le soutien financier. Par exemple, en apiculture, ltat prend en charge 100 % des frais dinstallation. Il achte les abeilles, les ruches, le matriel, tout ce qui est ncessaire et dispense la formation aux personnes qui travailleront la production de miel. Cest avantageux 100 %. Dans notre domaine, ce ne sera peut-tre pas 100 %, peut-tre seulement 30 ou 40 %, mais cest le mme principe.

    La Chambre dagriculture fait le lien entre les membres des divers groupements dagriculteurs et ladministration locale. La Chambre relve toutes les activits ou les demandes dassistance sollicites par les membres de lassociation et les prsente ladministration aux fins de leur mise en uvre. La manire dont travaille la Chambre implique quelle doit entrer en contact avec les associations plutt quavec les particuliers. Cest ce que Mohammed Brik a pris en compte ds le dbut. Nous avons bnfici des conseils dun reprsentant des autorits locales qui nous a dit quil tait mieux de faire partie dun groupe plutt que dagir uniquement au niveau individuel. Cest lune des raisons pour lesquelles nous avons dcid de crer lassociation, afin davoir une relation lgale avec ladministration. Maintenant, nous pouvons prsenter ladministration en tant quassociation ayant un statut lgal et discuter, changer des ides et effectuer des demandes.

    Pour influencer la politique nationale, lassociation travaille avec des parlementaires locaux, et elle apprcie le soutien enthousiaste du dput de Laghouat lAssemble populaire nationale algrienne, Boubakeur Gueddouda. M. Gueddouda a tout de suite propos son soutien, explique Mohammed Brik, ds notre premire rencontre, il a compris ce que nous faisions et a soutenu nos actions. Il est notre principal atout lorsque nous traitons avec les responsables politiques au niveau local ou national. Je doute que les responsables politiques au niveau national couteraient

    Une meilleure concurrence ncessite davantage de coopration

    Des reprsentants du gouvernement, des prestataires de formation ainsi que des associations dentreprises se sont runis lors dun atelier de lETF sur les comptences dentreprises Alger. Ils ont discut des aides aux entrepreneurs pour convertir les micro-entreprises en PME afin de favoriser la croissance, et ont convenu que la comptitivit est amliore par une coopration accrue entre le monde de lenseignement et lentreprise.

    Source: Developing Skill