Charte Jardin Partag©

download Charte Jardin Partag©

of 8

  • date post

    07-Apr-2016
  • Category

    Documents

  • view

    214
  • download

    0

Embed Size (px)

description

 

Transcript of Charte Jardin Partag©

  • JTSE

    LE JARDIN DANS TOUS SES TATS,

    EST LE RSEAU NATIONAL

    DES JARDINS PARTAGS

  • loccasion du premier forum national Jardinage et citoyennet : le jardin dans tous ses tats , qui sest droul Lille les 23 et 24 octobre 1997, des acteurs associatifs, institutionnels, politiques et professionnels ont chang des expriences de jardins aux expressions diverses, mais porteuses de valeurs communes dchange, de crativit, de solidarit entre les communauts et de liens retrouvs avec le monde vivant.

    Poursuivant la dynamique enclenche par ce temps fort dchanges, les acteurs de ce rseau partagent et soutiennent les valeurs communes ces actions :

    Pour le RENFORCEMENT DE LIENS SOCIAUX, l o les conditions dexistence ont contribu distendre les mailles de la vie sociale, de lentraide et du dialogue

    Pour que les citoyens, sans aucune discrimination culturelle, ethnique ou sociale, puissent SAPPROPRIER LEUR CADRE DE VIE quotidien et lenrichir

    Pour DONNER UN POINT DAPPUI AUX PERSONNES EN DIFFICULT aux ns de retrouver utilit sociale et dignit, en ayant la possibilit de participer un travail productif quil soit montaire ou non

    Pour nouer des liens gnreux autant que respectueux avec la Terre et le monde vivant, et AGIR DE FAON RESPONSABLE

    Pour le plaisir de crer, de goter, de partager, comme de NOUVELLES FORMES DE LIBERT ET DAUTONOMIE

    Pour toutes ces raisons, il nous semble important dafrmer le droit de tous au jardin.

    CHARTE DU JARDIN DANS TOUS SES TATS : LA TERRE EN PARTAGE

    LES VALEURS QUE NOUS PARTAGEONS

    2

  • UN JARDIN DE PROJET Un jardin, cest avant tout un projet. Dans ce sens, nous soutenons les principes suivants :

    La DIVERSIT DES OBJECTIFS contribue la richesse des projets : colo-giques, sociaux, culturels, ducatifs, artistiques, paysagers, thrapeu-tiques, etc., valorisent au mieux les atouts du jardin.

    La diversit des publics et des usagers favorise la rencontre, les chan- ges, lentraide : la MIXIT SOCIALE, CULTURELLE et GNRATIONNELLE des acteurs, facilite lintgration des habitants dorigine trangre, ladapta-tion aux publics en difcult

    La CONCERTATION est la base indispensable de tout projet. Elle doit impli-quer les habitants, les futurs usagers et les intervenants sociaux, lus, techniciens, associations... Cette concertation doit sattacher faire ressortir la diversit et lvolution des besoins, y compris ceux des en-fants, des plus dmunis et des moins intgrs culturellement, et viter le cl en main et le pr-pens.

    Lamnagement doit intgrer le besoin des jardiniers de sapproprier leur jardin, les SPCIFICITS DU TERRITOIRE et le MODE DE VIE DES USAGERS.

    La SOUPLESSE ET LVOLUTIVIT DES PROJETS sont garants de leur prenni-sation et de leur cohrence avec leur contexte social, culturel, environ-nemental, conomique et ducatif.

    UNE QUALIT DE MISE EN UVREDans la mise en uvre des projets de jardins, quelles que soient leurs formes, nous nous engageons promouvoir :

    La GESTION PARTICIPATIVE : elle organise des changes entre les acteurs, prend en compte les souhaits, dsirs et contraintes, sefforce de faire place la diversit des points de vue. Les rgles daccs et de fonction-nement sont dnies collectivement.

    QUELQUES PRINCIPES

    QUELQUES PRINCIPES DACTIONS DANS LA MISE EN OEUVRE 3

  • QUELQUES PRINCIPES

    LANIMATION : elle permet la prennisation et lvolution des projets. Elle est assure par des personnes reconnues des acteurs, attentives couter la parole de tous et capables de comprendre et de guider les pratiques de chacun.

    Le RESPECT DE LENVIRONNEMENT : il est assur par la mise en uvre de modes de gestion et de pratiques culturales favorisant la biodiversit (sauvage ou domestique), respectueuses du vivant, intgrant une ges-tion cologique des cycles naturels, de leau et des dchets.

    LINTGRATION PAYSAGRE DES JARDINS : elle doit tre recherche, par la qualit des amnagements et des constructions (favorisant notamment lauto construction dans de bonnes conditions), la prise en compte des caractristiques environnementales des sites, la gestion et la mise en valeur des paysages

    Le JARDIN DANS TOUS SES TATS (JTSE) est le nom dune dynamique dchanges entre les porteurs de projets de jardins partags et leurs partenaires associatifs, politiques et institutionnels.

    Ces jardins sont divers, mais portent des valeurs communes de partage, de crativit, de solidarit entre les communauts, daide aux personnes en difcults, de liens retrouvs avec le monde vivant, de respect de notre environnementEn cultivant la terre, ce sont les solidarits nouvelles, les changes, lpa-nouissement personnel, le respect du monde vivant, le bien-tre que lon irrigue, que lon amende comme le terroir dun nouveau dveloppement humain et durable. Les pratiques des jardins dans tous leurs tats sincarnent largement dans lintelligence plus souriante du partage, des tentatives nouvelles, du dve-loppement des ides neuves. Elles participent en cela donner le got du mieux-vivre que nous voulons pour demain.

    4

  • NAISSANCELhistoire des jardins collectifs nest pas rcente. Depuis le Moyen Age, lide de se regrouper des ns utilitaires sur des terres collectives est observe dans de nombreux pays.

    La rvolution industrielle favorise lmergence des jardins ouvriers. Les guerres et leurs privations incitent les habitants des villes investir lespace public pour y cultiver ce qui fait dfaut dans les magasins. Cest au milieu des annes 1970, New York puis dans diffrentes villes dAmrique du Nord, que des initiatives populaires investissent des endroits laisss vacants pour les transformer en jardins de quartiers. Plus de 750 seront crs dans la ville de New York ! Il ne sagit plus seu-lement de produire de quoi se nourrir, mais aussi de se retrouver sur un terrain commun et des projets collectifs. Le sol et les ides sont partags.Ainsi naissent les jardins partags

    UNE APPROCHE POLITIQUEAu milieu des annes 1980, en France, quelques animateurs sociaux, mili-tants de terrain et autres jardiniers sintressent ces pratiques dappro-priation collective.

    La Fondation de France voit l lopportunit de dvelopper le lien social, tout en prenant en compte, mme partiellement, les proccupations dau-tosufsance alimentaire. Avec son aide, plusieurs sjours sont organiss an dtudier les conditions dmergence de telles initiatives en France.

    Des petits groupes travaillent sur ces questions et adaptent, entre autre, les pratiques nord amricaines nos donnes urbaines et sociologiques. Ils runissent au cours de deux colloques, Lille en 1997 et Nantes en 1999, plusieurs centaines de personnes impliques dans ces initiatives ou dsi-reuses de les dvelopper.Ds 1997, un rseau informel se met en place et sorganise rapidement, le rseau du JARDIN DANS TOUS SES TATS (JTSE). Unis par des valeurs communes, formalises par une Charte (page 2) ses

    LES JARDINS PARTAGS : QUELLE HISTOIRE !

    HISTORIQUE

    5

  • HISTORIQUE

    membres reprsentent la plupart des rgions de France mtropolitaine, dans lesquelles ils agissent pour favoriser la mise en uvre, par les habi-tants, de jardins partags.Gr par un collectif dune dizaine de structures rgionales, associatives et coopratives, ce rseau est un interlocuteur reconnu par les diff-rentes instances ofcielles, force de proposition lorigine de nombreuses publications, formations ou rencontres autour de la question du jardin en partage.

    DATES CLS

    1997 : Rdaction de la Charte de la terre en partage, cration du JARDIN DANS TOUS SES TATS avec le soutien de la Fondation de France

    1997 Lille : 1er forum international Jardin et Citoyennet, organis la Ville de Lille et le rseau du JARDIN DANS TOUS SES TATS

    1997-2001 : Appel projets De nouvelles natures cultiver ensemble de la Fondation de France qui a nanc 189 projets

    1999 Nantes : 2e forum international sur les jardins organis par le JAR-DIN DANS TOUS SES TATS et la Ville de Nantes

    2003 : Vote par le Snat de la proposition de loi relative aux jardins collec-tifs, qui reconnat lexistence des jardins partags et dinsertion

    2003 : Cration du programme parisien Main Verte. Dautres villes avaient dj cr des politiques comme Lyon, Lille ou Nantes. Montpellier cre Montpellier Main Verte dans la foule.

    2005 Paris : 3e forum international sur les jardins organis par la Ville de Paris et le rseau du JARDIN DANS TOUS SES TATS

    2005-2011 : Dveloppement des ples rgionaux, aide la mise en place de politiques publiques Toulouse, Marseille, Strasbourg.

    11 et 12 octobre 2012 Strasbourg : Colloque international Villes jar-dines et initiatives citoyennes , organis par la Ville de Strasbourg, le rseau du JARDIN DANS TOUS SES TATS , lAFJDEVP et le CNFPT

    6

  • CORRESPONDANTS RGIONAUX

    GRAND EST

    ECO-Conseil7, rue Goethe - 67000 Strasbourgtl. : 03 88 60 16 19 - fax : 03 88 61 07 12courriel : contact@ecoconseil.org site : www.ecoconseil.org

    MIDI-PYRNES

    ARPE Midi Pyrnes, lagence rgionale du dveloppement durableMaison de lEnvironnement Midi-Pyrnes - 14, rue de Tivoli 31068 Toulouse Cedex 7contact : Jean-Louis Fabrytl. : 05 34 31 97 13courriel : fabry.jl@arpe-mip.com site : www.arpe-mip.com

    LE-DE-FRANCE

    Graine de Jardins21, rue de Jessaint - 75018 Paristls. : 09 82 42 43 46 - 06 68 55 75 18 courriel : contact@grainedejardins.fr site : www.jardinons-ensemble.org

    NORD-PAS-DE-CALAIS

    Amis des Jardins Ouverts et nanmoins clturs (AJOnc)13, rue Montaigne - 59000 Lille tl. : 03 28 550 330 - fax : 03 28 550 331courriel : ajonc@free.fr site : www.ajonc.org

    NATIONAL

    Le Jardin dans Tous Ses tatscourriel : contact@jardins-partages.orgsite : www.jardins-partages.org

    7

    CONTACTS

  • LE