CELSA Master'Mag 2011

Click here to load reader

  • date post

    05-Dec-2014
  • Category

    Documents

  • view

    1.390
  • download

    3

Embed Size (px)

description

 

Transcript of CELSA Master'Mag 2011

  • 1. C E L S A M A S T E R 2 P R O F E S S I O N N E L Mag Master Ide de promenade Marchs dans Paris Les marchs parisiens racontent lhistoire de Paris. Qui ne connat pas un march proximit de son domicile ? Ils animent la vie parisienne et sont un repre pour les habitants des quartiers. Primeurs, bouchers, fromagers, fleuristes, pois- sonniers, tous les artisans vous interpellent dans la joie et la bonne humeur. Hupps, populaires, bio, spcialiss, ces lieux de vie sont le carrefour des changes, crateurs de lien social o tous les sujets sont abords. Nos quipes spcialises se sont rendues sur pla- ce pour vous dresser le portrait des cinq marchs les plus emblmatiques de la capitale. Mounia BOUKOUM Envoye trs spciale
  • 2. ALIGRE En bref March dAligre : inquiets et 200 ans dhistoire Le march dAligre est le plus ancien et le moins cher de Paris. Il trouve son origine Les commerants du plus en 1779 avec la construction du march couvert Beauvau - St Antoine . Aligre ancien march de Paris est le nom dune veuve bienfaitrice de sinquitent pour leur avenir. lhospice des Enfants Trouvs, remplac vendeurs de fleurs, de fruits aujourdhui par le square Trousseau. Sur la place dAligre, anciennement La com- et de lgumes, ils ont fait mune dAligre , se dresse lhtel de ville, lhistoire dun lieu auquel ils chef-lieu dune vingtaine de mtres carrs, ddi au placier et ladministration. Seuls sont trs attachs des forains de fruits et lgumes longent les emplacements de la rue de lAligre, L tradition souhaite par la bienfaitrice et e maire a esquint le march. Ils sont conserve aujourdhui. en train de casser Aligre. La remarque PoPuLaire et conviviaL lapidaire de M. El Abed, marchand de fruits et lgumes depuis 1974 sur le premier pla- Lassociation de la Commune libre teau(*), rsume une inquitude grandissante : dAligre a t cre en 1955 par M. Jai constat une baisse dun quart de mon Jeanson, commerant du march Beau- activit pour une chute de la frquentation de vau. Chacun est le bienvenu dans ce caf 70 %. Avant, les gens venaient non seulement associatif situ 3 rue dAligre, haut lieu des 5e, 13e, 12e et dune partie du 20e arrondis- fdrateur de convivialit et de solidarit du sement, voire mme de banlieue. Cest de moins quartier. Lassociation propose galement en moins le cas. Regardez, il est 11 heures et la des vnements culturels, ftes, vides- rue est clairseme . Et de dsigner la longue Le plus ancien et greniers, repas et apros de quartier (liste des le moins cher des srie dtals colors stendant en direction de vnements disponible au 01 43 41 20 55 / marchs de Paris la place dAligre. souffre aussi de cafeassociatif@cl-aligre.org). Un autre commerant de langle de la rue Cro- la crise. zatier, M. Terchoune renchrit : La mairie parle nouveau concessionnaire daugmenter lan prochain de 100 % le montant Les emplacements du march sont grs du loyer qui est dj de 200 euros les six mtres par un concessionnaire, dsign par la linaires ! mairie. Celui-ci doit attribuer les stands Pourquoi cette augmentation drastique ? en priorit des commerants en fruits et Dabord, les loyers sont ici parmi les moins chers lgumes. Le renouvellement de la conces- de Paris. Ensuite, la mairie explique quil sagit sion est en cours. Cela risque de bousculer dun rattrapage. une tradition inscrite depuis de nom- breuses annes, en raison notamment de laugmentation possible des loyers. Ce journal a t ralis dans le cadre du Master 2 professionnel Information et communication par les tudiants : Franois SILvAN, Mounia BOukOuM, Thierry LEMANT, Cyrille ThOMy, Stphane TIxIER, Elie ChANCROgNE, Anna dA COSTA, vronique SERvE, Emmanuel SARAzIN, Nadge TETAz, Baya SEkhRAOuI, Nathalie NOuETTE-dELORME Soutiens : Eve BETTEz, Amandine BRASEy, Emmanuelle hEuRTEux, Armelle SERMET Publicit (et dons) : Celsa 77, avenue de villiers 92200 Neuilly sur Seine Formateurs : Paul dAudIN-CLAvAud et Luc duBOS.2 7 janvier 2011 master mag
  • 3. ALIGREvictimes de la crise, les forains rsistent Une cliente confirme : Je viens toujours mais je vous achte moins souvent Si la grogne apparat omniprsente, les forains ne semblent pas dcourags pour autant : il nen est pas un pour voquer un dpart du march bi- centenaire. Lattachement des forains au quartier semble viscral. Quand je suis venue ici, jtais enceinte de ma fille, se rappelle Yolande. elle a aujourdhui 59 ans et travaille avec moi. Je sers dsormais les en- fants de mes clients de jadis. et ils sont avec leurs petits-enfants. Non, nous ne partirons pas. Ceux qui sont lorigine du march continue- ront donc inlassablement lutter contre le froid mordant de lautomne et de la crise. et puis moi, ironise Hassan el Haddach, je nai froid que quand il ny a plus de clients ! Franois SiLvAn (*) Premire partie de la rue dAligre, frquente par les clients les moins aiss. Le deuxime plateau tant plutt dvolu aux classes moyennes, et le troisime, contre le march Beauvau, aux clients les plus aiss, racontent les forains. Du coup, nous devrons le rpercuter sur les prix publics , estime Hassan El Haddach, un des deux vendeurs bio du march, qui dplore une baisse de 40 % de son activit sur les 4-5 Terchoune, forain de pre en fils dernires annes. Une inflation difficile justifier, estiment ses 40 ans que la famille amliorer le site. voisins, le march dAligre tant connu comme Terchoune vend des Ses clients sont lune des places les moins chres de Paris pour