Association Vevey Tusnad

download Association Vevey Tusnad

of 24

  • date post

    15-Feb-2016
  • Category

    Documents

  • view

    9
  • download

    0

Embed Size (px)

description

a

Transcript of Association Vevey Tusnad

  • Le Rseau

    Publication de lOVR-CH

    N 50 - Aot 2014

    __________________________________________________________________

    ____________________________________________________________________________________Secrtariat : Rose-Marie Koch, Ch. Blancherie 12, CH-1023 Crissier Tl. +41 (0)21 634 76 26 Fax : +41 (0)21 634 98 14

    E-mail : rosemarie.koch@sunrise.ch Internet : www.ovr-suisse.ch CCP 10-19467-4

    Cette anne du 25e anniversaire est une anne particulire-ment charge pour ce qui regarde les activits de nos diffren-tes associations locales. Le Comit de coordination suisse est,lui aussi, fort impliqu dans les deux projets porteurs quil a missur pied il y a quelques annes et continue vaillamment piloterles commissions qui en coordonnent le dveloppement. Maisque cachent ces diffrentes activits ? Serait-on atteint de cemal quon appelle l activisme ?

    Il semble, plutt, que les liens se soient resserrs entre lesmembres des diffrents partenariats, tant en Suisse quenRoumanie, et que les relations soient beaucoup plus profondesdans les binmes qui ont rsist lrosion du temps !

    Si les liens se sont approfondis, cest, bien sr, parce quelaction des uns et des autres sest inscrite dans la continuit,

    mais aussi grce la fidlit dans la coopration, de mme quegrce la comprhension et la confiance rciproque qui a puprogressivement sinstaurer entre les partenaires.

    La coordination OVR-CH est un organisme fatier qui agitselon le principe de la subsidiarit : il ne fait pas la place desassociations locales, mais cre un contexte au niveau rgionalpour faciliter le dveloppement de leurs actions, une structurepour en favoriser la diffusion. Il ne forme pas une institutionhypertrophie loin sen faut et les forces vives sont toujoursles bienvenues ! , mais souhaite tre un complment effectifaux besoins de nos associations de base, pour autant quellesexpriment le dsir de franchir le pas.

    Nos deux principes fondamentaux restent toujours les mmesdepuis des annes: favoriser les biens dquipement (collectifs)plutt que les biens de consommation (individuels) et permettrede maintenir lacquis avant de dvelopper des projets nouveauxet crer les moyens de le faire. Il ne faut pas dshabiller Pierrepour habiller Paul !

    Les diffrents thmes traits au cours de lAssemble gn-rale du dbut de lanne ont rappel ces diffrents aspects etles ont mis en parallle avec le dveloppement de la socitcivile roumaine. Les consciences sveillent progressivementet les personnes commencent oser exprimer leur(s) point(s)de vue. Une nouvelle gnration se met en place, forme dejeunes, entreprenants et rflchis, qui prennent leurs respon-sabilits et envisagent le dveloppement dans le respect desautres. Ceci est fondamental et est nouveau en Roumanie. Lasolidarit se met en place une chelle inconnue jusquici.

    Nous percevons cette volution sur le terrain aussi, avec nospartenaires, et cette ralit est gage de riches collaborationsfutures dans les diffrents projets entrepris. Car, comme nousle dit M. Jean-Hubert LEBET, ambassadeur de Suisse Buca-rest, dans son message de sympathie adress loccasion decet anniversaire, cest bien dans les contacts rguliers, amicauxet empreints de respect de lautre que des actions durablespeuvent se dvelopper.

    Hubert ROSSEL

    OVR 25 annes de solidarit

    S o m m a i r e - Edito OVR 25 annes de solidarit - Assemble gnrale dOVR-CH

    Socit civile et conscience citoyenne- Rflexions sur lavenir

    Une commmoration officielle ?- Longue vie OVR-CH !

    Message de Monsieur Jean-Hubert Lebet - Nenda Gherla

    1994-2014 : 20 ans des associations- Le tulnic, un instrument millnaire

    Un groupe de joueuses au Festival de cor des Alpes- Projet Pompiers

    2014 - Des tapes nouvelles - Coin bibliothque - Nouvelles de RoumanieTextes : Mmes & MM. Francisc GIURGIU, Jean-Hubert LEBET,Christophe PRAZ, Pascal PRAZ, Vera & Hubert ROSSEL, groupe detulnic Avram IancuPhotos : Marie-Ange CARRON, Pierre LEBACQ, Vera & HubertROSSELRdaction et mise en page : Hubert ROSSEL

  • _____________________________________________________________________________________________

    Publication de l'OVR-CH - Aot 2014 2Le Rseau

    _____________________________________________________________________________________________________Le Rseau

    OVR 25 ans aprs

    Assemble gnrale dOVR-CHSocit civile et conscience citoyenne

    Lassociation dOnex nous a permis de vivre une Assemble gnrale quilibre et bien organise, le 5 avril dernier.Les membres ont toujours autant de plaisir se rencontrer et changer, mme si, le reste de lanne, le partage estplus laborieux. Il ressort aussi, des discussions du matin, que le projet Pompiers entrane un resserrement des liensbeaucoup plus fort quon aurait pu limaginer au dpart ; limpact est li au fait que plusieurs partenariats y sont associsde faon directe. Cest pourquoi, nous avons demand Francisc GIURGIU, prsident dOVR-Roumanie, de montrer defaon plus prcise limpact de ce projet sur la socit civile, en introduction des dbats prvus laprs-midi: Le rveilde la socit civile et les mouvements dopposition en Roumanie , par Andreea PILOIU, Assistante lUniversit deLausanne, et Les 25 ans de lOpration Villages Roumains et lveil de la conscience citoyenne , par lui-mme.

    Cette rflexion nest pas nouvelle pour nous, puisque cela fait 3 ans que nous abordons ce thme de la socit civile,qui tait relativement peu connue, ici lOuest, ce qui ne veut pas dire peu prsente dans le pays ! Lanne passe, MmeVioleta BARBU nous a rappel le fait que cette socit civile tait bel et bien prsente en Roumanie, et quelle est peut-tredautant plus apprciable quelle a travaill dans un certain anonymat, au dpart, ce qui ntait pas toujours garant dunescurit trs grande, vu les rgimes en place prcdemment et ceux qui se sont concrtiss dans la socit dentre-deuxqui lui ont succd.

    Les interventions de Mme PILOIU et de Francisc font partie dun mme ensemble, puisque nous ftons, cette anne,les 25 ans de lOVR : 25 ans dinterventions, de faon plus ou moins directe, de la part dune organisation qui taittotalement inexistante et inconnue, au dpart, et qui progressivement sest prsente comme une sorte dONG, defait sinon reconnue par tout le monde. Nous avons aussi particip, de faon peu consciente au dbut, mais de faonrflchie, cet veil de la socit civile dans le pays. Les interventions de laprs-midi en tmoignent.

    La Rdaction

    1. Le projet Pompiers et son impact sur la socit civile en RoumaniePascal PRAZ Il faut quand-mme rappeler une chose par

    rapport ce projet Pompiers , parce que, au dpart, il neconcernait quune ou deux associations et certains lontpeut-tre ressenti comme tel. Mais, dans notre esprit, il voulaitdj tre un projet pour tre utilis par un plus grand nombredassociations. Et, ce jour, limpact de ce projet OVR-Suisseest l bien l, puisquil y a un certain nombre de nos associa-tions qui se sont rapproches et sont intresses sy engager.Peut-tre que, par la suite, il pourra y en avoir dautres. Voillimpact de ce projet pour nous, en Suisse; Francisc va nousparler maintenant de limpact de ce projet en Roumanie.

    Francisc GIURGIU Bonjour tous. Je vais parler en roumain[et la traduction est assure par Alain Nicola, Ndlr], parce queje peux mexprimer plus rapidement comme a. Et jaimeraistre assez bref, pour ne pas ennuyer la salle. Aprs quelquesdiscussions avec Pascal et le Comit dOVR-Suisse, on sestmis daccord pour que le projet Pompiers ait aussi unecomposante philosophique, une composante qui soit utile aussi

    bien aux citoyens quaux autorits. On a dcid de voir un petitpeu quel genre de facteurs on pourrait tablir dans ce projet.Aujourdhui, un an aprs le dbut du projet, je voudrais dire quela socit civile est extrmement bien reprsente dans le cadrede ce projet, de ce programme Pompiers . Je vais en pr-senter quelques ides.

    Tout dabord, nous, socit civile roumaine, et vous, lespartenaires suisses, avons eu le pouvoir, la force de convaincreles autorits locales et dpartementales et je fais rfrenceau conseil dpartemental et la prfecture parce que, commevous le savez, cest eux qui assurent le financement descommunes de leur dpartement. Ce projet leur a donn lecourage de venir et daider les projets rgionaux. Un autreaspect important de notre composante est lInspectorat pourles Situations dUrgence (ISU). Ces inspectorats sont de typemilitaire, professionnels, tandis que nous, nous sommes desvolontaires de la socit civile. Et l, on a pu dmontrer que lespompiers professionnels militaires ont besoin de nous. Ils sont

  • _____________________________________________________________________________________________

    Publication de l'OVR-CH - Aot 2014 3Le Rseau

    _____________________________________________________________________________________________________Le Rseau

    prsents tout le temps, l o nous allons mener des pro-grammes. Nous avons aussi une collaboration assez extra-ordinaire avec les autorits centrales de lInspectorat Gnralpour les Situations dUrgence (IGSU) et le Ministre des AffairesInternes (MAI), parce que le pouvoir a mis une loi qui obligetoutes les communes mettre sur pied un service volontairepour les situations durgence (SVSU). Mais lide na jamais tmise pour se demander o on allait chercher les fonds pourmettre tout cela en place ! Quand on discute sur le terrain avectoutes les autorits responsables, ils connaissent trs bien laloi, mais la rponse est toujours: on na pas de sous ! Ce quifait que toutes ces institutions essaient de nous recruter, auxniveaux des jude et au niveau central, pour mener bien ceprojet, parce que ce projet permet une rponse extrmementrapide dans le cas de dsastres, de problmes et de situationsd