Analyse Comptable et Financière ESAA

Click here to load reader

  • date post

    12-Jul-2015
  • Category

    Documents

  • view

    159
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Analyse Comptable et Financière ESAA

Transcript of Analyse Comptable et Financière ESAA

ECOLE SUPERIEURE ALGERIENNE DES AFFAIRES (ESAA)Master I Gestion 2006/2007

ANALYSE COMPTABLE ET FINANCIERE

SUPPORT DE COURSKarine JEANNICOT

2

I.ANALYSE DE LA RENTABILITE : LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION ET LA CAPACITE DAUTOFINANCEMENT

3

ANALYSE DE LA RENTABILITE : LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION ET LA CAPACITE DAUTOFINANCEMENT

La lecture du bilan permet lanalyste financier de faire le point sur la situation patrimoniale de lentreprise un moment donn. Si la comparaison de deux situations patrimoniales successives (bilan) permet de dterminer lenrichissement ou lappauvrissement de la priode, elle ne permet pas de lexpliquer. Le compte de rsultat remplit ce rle puisquil dcrit le fonctionnement de lentreprise dans ses activits quotidiennes et met en vidence les variables fondamentales de la rentabilit. Lanalyse de la rentabilit passe par trois tapes : Lapproche en termes de soldes intermdiaires de gestion qui permet didentifier les responsabilits dans la formation du rsultat. Lestimation de certains ratios jugs comme significatifs et qui offrent un clairage particulier. La dtermination de la capacit dautofinancement (CAF) qui reprsente la ressource dgage au cours de lexercice par lensemble des oprations de gestion.

En guise de pralable, il est conseill dtudier la valeur relative de chaque poste du compte de rsultat. Cette premire phase permet de mettre en vidence la structure des cots en relativisant chaque poste par rapport une variable de rfrence, reprsentative de lactivit de lentreprise : le chiffre daffaires (CA) ou la production. Le ratio dterminer est : Charge tudie/ CA ou production Ce type danalyse appliqu toutes les charges du compte de rsultat est intressant plusieurs niveaux : Il donne une image exhaustive et parfaitement lisible de la structure des cots puisque chaque poste apparat sous forme de pourcentage. Certains ratios sont surveiller dune faon plus systmatique que dautres. Cest le cas par exemple des charges financires pour lesquelles certaines banques estiment quelles ne doivent pas dpasser certains seuils, soit 3 4 % du CA. Certains ratios doivent faire lobjet dun examen prcis lorsque leur valeur atteint un niveau anormal par rapport une volution passe ou une moyenne du secteur dactivit.

4 LES SOLDES INTERMEDIAIRES DE GESTION

Cascade des SIG Ventes de marchandises Cot dachat des marchandises vendues

Interprtation et commentaires La valeur ajoute reprsente la richesse cre par lentreprise du fait de ses oprations dexploitation. Elle mesure le poids conomique de lentreprise et constitue le critre de taille le plus pertinent.

=

Marge commerciale

Dun exercice lautre, le pourcentage de variation de la valeur ajoute est un bon indicateur de la croissance de lentreprise Le ratio valeur ajoute / production de lex. donne une ide du Degr dintgration de lentreprise (1).

Production vendue + Production stocke + Production immobilise = Production

de lexercice Lexcdent brut dexploitation (EBE) est ce qui reste de la valeur ajoute aprs rglement des impts, taxes et versements assimils et des charges de personnel.

Marge commerciale + production de lexercice - Consommations en provenance des tiers = Valeur

ajoute

+ Subvention dexploitation Impts, taxes et versements assimils Charges du personnel = Excdent

brut dexploitation

LEBE est donc la ressource quobtient lentreprise du seul fait de ses oprations dexploitation. En effet, lEBE est indpendant du mode de financement, des modalits damortissement, des produits et charges hors exploitation, de limpt sur les bnfices ; il ne dpend que des oprations de production et de commercialisation et, de ce fait, constitue un bon critre de la performance industrielle et commerciale de lentreprise.

+ Reprises et transferts de charges dexploitation + Autres produits - Dotations aux amortissements et provision Autres charges = Rsultat

dexploitation

Quote-part de rsultat sur oprations faites en commun + produits financiers Charges financires = Rsultat Rsultat

. Le rsultat dexploitation, obtenu aprs dduction des amortissements et des provisions dexploitation, reprsente la ressource nette dgage par les oprations de gestion courante.

courant avant impt exceptionnel

. Le rsultat courant avant impt mesure la performance de lactivit conomique et financire de lentreprise.

- Participation des salaris Impt sur les bnfices = Rsultat de lexercice

. Le rsultat de lexercice reprsente le revenu qui revient aux associs. Cest partir du rsultat de lexercice quest calcule la rentabilit des capitaux propres.

1.

Plus le ratio est grand, plus lentreprise est intgre. En effet, si lentreprise est fortement intgre, elle fait peu appel lextrieur et, donc, les consommations en provenance des tiers sont peu importantes.

Lanalyse de la formation du rsultat constitue une tape fondamentale du diagnostic de la rentabilit. Les soldes intermdiaires de gestion (SIG) sont des variables significatives qui mettent en vidence les performances et lefficacit de lentreprise sous diffrents angles. Ils doivent tre galement valus en pourcentage du niveau dactivit afin de les juger par rfrence des bases de donnes sectorielles. Pour tre pertinente, la comparaison de plusieurs entreprises doit tre base sur des SIG homognes. Pour cette raison, certains retraitements sont ncessaires, et lon peut retenir ceux relatifs au crdit bail et au personnel intrimaire. Le crdit bail :

5 Deux entreprises strictement identiques mais dont lune fait appel au crdit bail alors que lautre est propritaire de tous ses actifs de production, auront des valeurs ajoutes diffrentes et toutes les comparaisons bases sur ces valeurs seront fausses. Pour viter de biaiser les interprtations, la centrale de bilans de la Banque de France traite les entreprises qui ont des biens en crdit bail comme si elles avaient acquis ces biens par endettement. Cest pourquoi, la redevance de crdit bail (inscrite en consommations en provenance des tiers) est ventile en deux lments : - Lun correspond lamortissement classique qui aurait t pratiqu si lentreprise avait t propritaire du bien. - Lautre, reprsentant la charge financire de lemprunt (reliquat entre la redevance et lamortissement). Le personnel intrimaire : Cest le mme soucis dhomognit des SIG qui justifie le rattachement de ce poste aux charges de personnel. Pour cela, le poste personnel intrimaire est retranch des consommations en provenance des tiers et rajout aux charges de personnel. Par ailleurs, la valeur ajoute peut tre interprte comme la richesse totale produite au cours de lexercice qui se partage entre les diffrents agents participant la vie de lentreprise. Schmatiquement, on a : Affectation de la valeur ajoute Charges de personnel ) Participation ) DAP Charges dintrt Impt et Taxes (dont IS) Distribution de bnfices Mise en rserves II ANALYSE PAR LES RATIOS Un certain nombre de ratios permettent daffiner le contenu de la rentabilit et dtudier la structure de lactivit. Nous citerons les suivants : Rentabilit conomique : EBE/Production Mesure la performance et laptitude de lentreprise gnrer un rsultat, indpendamment des modes de financement utiliss, ce qui permet les comparaisons interentreprises. Rentabilit financire : Rsultat net/Capitaux propres Mesure lattractivit dune entreprise puisquil sagit de la rentabilit des capitaux apports par les actionnaires. Taux de marge commerciale : Marge commerciale / C.A Permet de juger la politique commerciale et de contrler lvolution de la performance dans le temps et par rapport aux entreprises du mme secteur. Taux de valeur ajoute : Valeur ajoute /(Production + C.A) Agents conomiques Salaris Maintien du capital conomique Prteurs Etat Propritaires Entreprise. Croissance du capital

6 Les variations de ce ratio peuvent tre dues : - une modification des conditions dexploitation (appel la sous-traitance, utilisation dquipement plus performants .) - des variations des prix de vente des produits vendus et/ou des prix dachat des consommations intermdiaires. Efficacit du facteur travail : Charges de personnel/Valeur ajoute Si la structure de lentreprise reste inchange, de mme que ses marges, la diminution du ratio indique une amlioration de la productivit du travail. Rendement apparent de la main duvre : Valeur ajoute/Effectif Toute variation de ce ratio peut traduire : - une meilleure qualification du personnel - une utilisation plus ou moins intense ou une amlioration de la performance des quipements - une meilleure organisation du travail Poids des frais financiers : Charges financires / (production + C.A) La charge financire est la variable reprsentative de la manire dont lentreprise assure ses financements. Toute maladresse dans ce domaine peut compromettre une rentabilit, au demeurant satisfaisante au niveau de lexploitation. LA DETERMINATION DE LA CAPACITE DAUTOFINANCEMENT Dfinition : La capacit dautofinancement (CAF) reprsente le surplus montaire potentiel que lentreprise obtient de lensemble de ses oprations que celles ci revtent un caractre normal (exploitation) ou inhabituel (autres oprations). CAF = Produits encaissables Charges dcaissables

La CAF se calcule donc partir du compte de rsultat et lon exclut les cessions dimmobilisations, qui tant considres comme exceptionnelles fausseraient les comparaisons dans le temps. Il existe deux mthodes de dtermination de la capacit dautofinancement : lune directe ou soustractive, lautre indirecte ou additive. Mthode directe ou soustractive : Elle consiste partir de lEBE rajouter tous les postes qui doivent faire lobjet dun encaissement et retrancher tous les postes qui doivent faire lobjet dun dcaissement jusquau solde du rsultat net.

EXCEDENT BRUT DEXPLOITATION (E.B.E.)

7