Activit©s des entreprises mini¨res canadiennes   l’©tranger et...

download Activit©s des entreprises mini¨res canadiennes   l’©tranger et leurs impacts sur les communaut©s

of 33

  • date post

    18-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    27
  • download

    1

Embed Size (px)

description

Activités des entreprises minières canadiennes à l’étranger et leurs impacts sur les communautés. Fodé-Moussa Keita, Groupe de Recherche sur les Activités Minières en Afrique. Cas de Bonte Gold Mines, Ghana. Maison-mère canadienne: Akrokeri-Ashanti. - N’a pas décontaminé le site. - PowerPoint PPT Presentation

Transcript of Activit©s des entreprises mini¨res canadiennes   l’©tranger et...

  • Activits des entreprises minires canadiennes ltranger et leurs impacts sur les communauts.Fod-Moussa Keita, Groupe de Recherche sur les Activits Minires en Afrique

  • Cas de Bonte Gold Mines, GhanaMaison-mre canadienne: Akrokeri-Ashanti.

    -Na pas dcontamin le site.

    -Na pasaverti et pay ses employs qui se retrouvent dsormais sans travail.

    -Na pas pay les compensations dues aux agriculteurs qui lui ont cd leurs terres.

    -Na pas pay sa dette due ltat Ghanen.

  • La particularit de lindustrie minireLa relation entre lentreprise et les communautsest difficile ds le dbut, parce que:

    -Une mine ne souvre pas comme une usine.

    -LAfrique et lAmrique latine ont une tradition multicentenaire dexploitation de leurs minraux.

    -Dans le monde de la finance internationale, lesinvestissements dans lindustrie minire demeurentmarginaux.

  • La particularit de lindustrie minireLa relation entre lentreprise et les communautsest difficile ds le dbut, parce que (suite):

    -Les mines des pays du Nord spuisent peu peu.

    -Beaucoup de dpenses et dendettement sur une trslongue priode de temps.

  • Les phases dun projet minier.Phase I: Exploration.Travaux de recherche sur le terrain afin de dcouvrir un dpt de minerai dont la valeur conomique reste encore prouver.

    Phase II: Dveloppement du dpt.Suite la dcouverte dun dpt de taille significative en Phase I, on cherche dvelopper son potentiel conomique.

    Phase III: Production.Cette phase consiste principalement en une opration industrielle

  • Lmission de licences au Ghana en trois tapes :1- Une licence de reconnaissance est attribue pour une priode dun an renouvelable annuellement (Phase I du projet).

    2- Une licence de prospection dun maximum de trois ans est donne pour une superficie ne dpassant pas 150 km. Elle peut tre renouvele sous conditions pour une priode de deux ans (Phase I et II).

    3- Une licence dexploitation est accorde si une tude de faisabilit incluant des tudes dimpacts environnementaux est accepte. Elle est accorde pour une priode de trente ans, renouvelable pour un autre trente ans et concernant une superficie ne dpassant pas cinquante km (Phase III).

  • Mines dor africaines.Mine dor GhanenneMine dor de Morila, Mali

  • Mine de Grasberg, IndonsieMine de Minjar, Australie

  • Lentreprise minire junior:Une entreprise minire junior [ou socit minire dexploration et de dveloppement] est une entreprise qui entreprend lexploration et/ou le dveloppement dun site minier et dont les activits et oprations sont principalement finances par lmission dactions destines cette fin. Elle ne possde pas suffisamment de capital lui permettant de raisonnablement dresser un budget ni de planifier dopration en fonction de revenus provenant dactivits minires. Cela nempche pas lentreprise davoir des intrts dans la production minire.

  • Les impacts environnementaux et sociaux des activits minires (Phases I et II)Constructions de routes daccs qui augmentent les flux de population.

    Dboisements provoquant une rosion des sols.

    Creusements laissant des cicatrices sur les sols.

    Forages provoquant bruits et vibrations. (image ci-contre)

    Autres cas parfois extrmes.

  • Les impacts environnementaux et sociaux des activits minires (Phase III)Bruits des installations et de la mine.

    Sant et scurit relis la manipulation des explosifs.

    Pertes de sols et de vgtation.

    Production de dchets solides ainsi que de poussires et de gaz toxiques.

    Rejets toxiques dans les cours deau.

  • Les impacts environnementaux et sociaux des activits minires (suite)Consommation dnergie contribuant au changement climatique.

    Abandon dquipement sur le terrain.

    Pertes de sites archologique, de rserves naturelles, de sites culturels et historiques.

    Il existe aussi des cas extrmes de confrontations avec lescommunauts (Ex. Anvil Mining, Glamis Gold).

  • Pourquoi ces problmes?Les pays en voie de dveloppement regorgent de ressources mais ne peuvent les exploiter eux-mme.

    Ils sont aussi endetts et ne peuvent financer leur industrie minire nationale.

    Les organismes internationaux leur conseillent de privatiser leur conomie pour attirer les investissements.

  • Pourquoi ces problmes? (suite)Consquences: Depuisles annes 80, les mines dAfrique, dAsie et dAmrique latine sont exploites par des entreprises trangres qui crent une part de richesse qui profite un peu ltat qui les accueillent au prix de sa soumission aux rgles du jeux souvent dfinies par les entreprises.

    Ltat-hte bnficiant de sa mince partie quil naurait jamais pu produire de lui mme, prend donc le choix de jouer le jeu. Autrement, il ne pourrait jouir de la richesse de son sous-sol.

  • Contribution du secteur minier aux revenus du gouvernement ghanen(en millions de Cedis)

  • Problmes des pays en dveloppement et puissance du Canada.30% des travaux dexploration minire raliss dans le monde et 76% des mines que possdent les entreprises canadiennes cotes la bourse de Toronto sont situes en dehors du Canada; 19% sont en Afrique.

    De plus, 45% des concessions minires des entreprises minires canadiennes, cela inclut les mines en opration ainsi que les projets dexploration, sont situes lextrieur du Canada .

    Plus de 60% du financement mondial par actions de lindustrie minire ce fait travers des institutions canadiennes ou la bourse de Toronto en 1998. (85% en 2004).

  • Problmes des tats en dveloppement et puissance du Canada (suite).Le total des capitaux levs et le nombre dentreprises inscrites la bourse de Toronto surpasse le total des quatre autres bourses concurrentes situes ailleurs dans le monde.

    Parmi les plus grandes entreprises mondiales oeuvrant dans lextraction de lor, du nickel, du zinc, du cuivre: les canadiennes se placent parmi les 3 premires pour chaque minral (mais 8me pour le cuivre).

  • Source: GAMAH INTERNATIONAL TSX GROUP, 2005.

  • Pourquoi cette forte prsence canadienne?Le Canada est lui-mme gologiquement riche.

    Son environnement daffaire est stable et attractif.

    Il a une longue tradition minire.

    Il a une main duvre experte qui a un esprit de pionnier.

    Il a d rapidement tablir sa prsence internationale.

    Il a un secteur conomique affili qui le supporte et qui est ingal dans le monde

  • Les groupes de citoyens et ONG ragissent.Cas de Bonte Gold mine: Center for Environment Law & Development, Center for Public Interest Law et Third World Network.

    Au Guatemala: Communaut de San Miguel et Sipakapa .

    Au Canada: Mine Alerte, Amis de laTerre, etc.

    Ne pas oublier le rle des mdias !!

  • Ractions des milieux daffaires, des gouvernements et organisations internationales.Principes directeurs de lOCDE.

    Pacte Mondial de lONU.

    Rgulation des marchs boursiers.

    Regroupements dinvestisseurs responsables et thiques.

    Tables rondes nationales du gouvernement Canadien.

  • MERCI !