Acomag Été 2017 - N° 1 - ACODEGE · PDF file INAUGURATION DES NOUVELLES...

Click here to load reader

  • date post

    19-Oct-2020
  • Category

    Documents

  • view

    0
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of Acomag Été 2017 - N° 1 - ACODEGE · PDF file INAUGURATION DES NOUVELLES...

  • LA SANTÉ MENTALE UN ENJEU MAJEUR

    INAUGURATION DES NOUVELLES

    RÉSIDENCES ACODÈGE

    SERVICE CIVIQUE S’ENGAGER AU SERVICE

    DES AUTRES

    ÉQUICIE À LA FERME DE LA COUÉE

    Acomag L’actualité Acodège au fil des saisons

    Ét é

    20 17

    - N

    ° 1

  • S OMMA I R E

    03 De nouveaux lieux d’accueil à Chenôve et à Perrigny-lès-Dijon

    04 La santé mentale ça nous parle !

    05 Oulaf et les Animaux’Di

    06 Le Monde de Ronan soutient Les Colibris

    Michel GAMBEY Directeur Général Adjoint, à la veille de son départ

    07 Chantournelle dans le grand bain

    Quand le Sas fait du foot…

    08 S’engager au service des autres avec Acodège et Unis-Cité

    09 Le plaisir de la musique fêté à l’IME Sainte-Anne

    Centre Éducatif Renforcé Les jeunes participent aux chantiers citoyens

    Le dessin pour renouer avec l’apprentissage

    10 Équicie à la Ferme de la Couée

    11 L’Espace Socioculturel vous promet un bel été

    Nos champions du ping-pong !

    12 Quelques dates pour la rentrée !

    Échanger, partager, progresser…

    Je suis très heureux de vous présenter le premier numéro de ce tout nouveau magazine Acodège.

    Pourquoi un magazine ? Parce que notre association se déve- loppe, année après année. Acodège, c’est aujourd’hui 27 établissements et services présents sur le territoire régional, et au-delà. Nous avons envie - et nous avons besoin - de mieux faire connaître la richesse de ce collectif, son projet, ses métiers, et la diversité de ses missions.

    Acomag est diffusé auprès de toutes nos équipes et nos adhérents mais il s’adresse également à nos partenaires dans le champ social et médico- social. Chaque trimestre, vous trouverez dans ces colonnes tout ce qui fait la vie de notre association.

    Nous y exprimerons également nos positions. Dans sa mission d’intérêt général, Acodège est confrontée à des enjeux de société qui justifient notre prise de parole. Les compétences de nos équipes, leur expérience collective, doivent profiter au débat public. Nous sommes porteurs d’innovations. Notre voix doit contribuer à améliorer les conditions du « vivre ensemble ».

    L’un des articles de ce premier numéro aborde ainsi la question de la santé mentale. La prise en compte des troubles psychiques doit évoluer à travers des diagnostics plus fins et plus précoces. Il nous faut tisser des liens plus étroits entre les différents acteurs. Acodège y travaille. La remise en cause des habitudes, le dialogue, le développement de réponses nouvelles, sont indispensables si l’on veut faire mieux et davantage pour les personnes les plus vulnérables.

    Bonne lecture. Patrice Durovray

    Directeur Général Acodège

    EDITO

    2

    Association Acodège - 2 rue Gagnereaux - BP 61402 - 21014 DIJON Cedex Imprimé par LIG - 58 avenue Maréchal de Lattre de Tassigny - 39100 DOLE Création et mise en page : Grand Pavois - www.grandpavois.fr Directeur de la publication : Françoise Gobillot Responsable de la rédaction : Patrice Durovray Gratuit Date du dépôt légal: En cours Date de parution : Juillet 2017 N° ISSN : En cours

  • Le 13 avril, Orvitis, premier bailleur du département, a organisé l’inaugura- tion des deux bâtiments Acodège nouvellement construits, l’un à Perrigny- lès-Dijon, l’autre à Chenôve.

    À Perrigny-lès-Dijon, la Résidence Acodège est implantée à l’entrée du nouveau quartier « Les Charmes des Petits Bois ». Ce foyer est constitué d’un ensemble d’hébergements diversifiés, agréé pour recevoir prioritaire- ment des personnes en situation de handicap (certaines travaillant en ESAT - Établissement et Service d’Aide par le Travail). Vingt-sept résidents sont accueillis dans ce bâtiment moderne et accessible. Au rez-de-chaussée, les espaces de vie commune et les locaux administratifs sont distribués autour d’un hall lumineux. L’étage est réservé au loge- ment : 14 appartements de type T1 bis, et deux appartements collectifs de type 6. Des résidents plus autonomes sont accueillis dans 5 T1 bis diffus répartis dans le parc locatif d’habitat collectif Orvitis, juste à côté de la résidence. Chaque appartement est équipé d’une petite kitchenette et d’une salle d’eau adaptée aux personnes à mobilité réduite, avec douche à l’italienne.

    À Chenôve, le programme de plan de renouvellement urbain et l’arrivée du tram

    ont conduit Acodège à regrouper plusieurs services dans un nouveau bâtiment unique, situé entre le tram et la désormais très agréable place Colucci. Les deux étages supérieurs sont dédiés à l’habitat. Dans une aile du bâtiment se trouvent des logements locatifs Orvitis. Parmi ceux-ci, cinq T1 bis sont réservés à des résidents Acodège dont l’autonomie permet d’occuper un logement social ordinaire. Dans l’autre aile, 15 T1 bis accueillent 20 résidents et les équipes d’accompagnement (locaux techniques et administratifs du service). Le rez-de-chaussée héberge quatre services Acodège. Accessibles depuis la place piétonne, trois services bénéficient d’un espace d’accueil mutualisé : l’administration des Résidences Acodège, une antenne du Centre Médico-Psycho- Pédagogique (CMPP) et le Service d’Accom- pagnement à la Vie Sociale (SAVS). Le Service d’Accompagnement à l’Insertion Professionnelle (SAIP), bénéficie pour sa part d’une entrée distincte rue Lamartine. Françoise Jouffroy, cheffe de Service SAVS, a pris possession de ses nouveaux locaux en juin 2016. « Notre service accompagne 72 personnes en situation de handicap qui vivent en milieu ordinaire de vie, c’est à dire chez eux. Pour les accueillir nous avons pensé nos équipements, nos bureaux,

    pour un accueil agréable et respecter la confidentialité des échanges. »

    INVESTISSEMENTS

    Acodège à Perrigny-lès-Dijon

    Acodège, de nouveaux lieux d’accueil à Chenôve et à Perrigny-lès-Dijon

    3

    Acodège à Chenôve

    Résidences Acodège - SAVS - CMPP - 2 place Michel Colucci - 21300 CHENÔVE SAIP - 1 rue Saint Exupéry - 21300 CHENÔVE

  • « La santé mentale est un état de bien-être

    qui permet à chacun de réaliser son potentiel,

    de faire face aux difficultés normales de la

    vie, de travailler avec succès et de manière

    productive et d’être en mesure

    d’apporter une contribution à

    la communauté. » C’est en

    ces termes que l’organisation

    mondiale a posé cette nouvelle

    définition de la santé mentale.

    Cet idéal de santé ne peut

    qu’engager les politiques

    publiques dans une démarche

    positive visant l’autonomie,

    le bien-être et l’épanouisse-

    ment personnel, là où nous

    considérions jusque-là l’individu à travers

    le prisme de la maladie mentale. Ce

    changement de paradigme constitue une

    véritable révolution de nos représentations,

    de nos missions, de nos modèles d’accom-

    pagnement et des réponses adaptées qu’il

    convient d’inventer.

    Ne plus opposer malades et bien portants permet notamment de rappeler que la santé mentale est un droit, comme l’a souligné le sociologue Robert Castel, et que tout indi-

    vidu, quelle que soit sa situa- tion de vulnérabilité appar- tient à la communauté humaine. Ce faisant chacun est libre de faire des choix, de se déterminer, d’évoluer, de trouver un équilibre, de se soigner, de rechercher un en- vironnement de vie favo- rable.

    Reste néanmoins à ne pas oc- culter à travers cette dé-

    marche résolument positive, les troubles de la santé mentale qui affectent les personnes en situation de handicap psychique. Parmi ces personnes, certaines demeurent parti- culièrement exposées aux facteurs d’alté- ration de la santé mentale en fonction de l’âge et de la situation sociale.

    Des problématiques complexes à appréhender

    Une étude conduite en 2013 par CJ Conseils auprès d’Acodège (Christine Joly, Psycho- logue, Une expertise au service du handicap d’origine psychique) a mis en lumière que 33 % des personnes accueillies au sein des établissements et services gérés par l’asso- ciation souffrent de troubles psychiques. Cette composante traverse l’action sociale et médico-sociale sans plus être circonscrite aux seuls établissements de soins. Il s’est agi dès lors de concevoir une prise en compte qualitative de chacune de ces situations en identifiant précisément à travers une étude diagnostique où se situe le besoin. Les problématiques psychiques sont multiples, hétérogènes et complexes à appréhender ; elles supposent compréhension, réactivité et adaptation permanente.

    Pour aller au-delà de ce constat, Acodège a entrepris de faire évoluer l’ensemble de ses ressources en termes de compétences humaines et professionnelles, d’organisation matérielle, de pratiques institutionnelles, de travail avec les familles, et de développer également réseaux et partenariats techniques. Cette démarche systémique constitue un axe de travail prioritaire pour l’association, à la mesure de la satisfaction des besoins de ce public vulnérable.

    La prise en compte des problématiques de santé m