aB9> 8B9< fS PKSnp< n: >bfsjc qns9pb9@, >n ... qb9lnc: mb>p fnc:, @s< gn<...

download aB9&gt; 8B9&lt; fS PKSnp&lt; n: &gt;bfsjc qns9pb9@, &gt;n ... qb9lnc: mb&gt;p fnc:, @s&lt; gn&lt; ps&gt;{:n&lt; @b

of 6

  • date post

    11-Aug-2018
  • Category

    Documents

  • view

    213
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of aB9> 8B9< fS PKSnp< n: >bfsjc qns9pb9@, >n ... qb9lnc: mb>p fnc:, @s< gn<...

  • POCHES

    DIEUXEN GALREOn a tous des sou-venirs de mytholo-gie appris au coll-ge. Les dieuxgrecs et romains,pour beaucoup, res-semblaient deshros de mer-veilleuses histoi-res. Un formidableterreau que les sc-naristes font fructi-fier au gr de leurs inspirations. Henscheret Herzet, les auteurs des Promthensont rvis leurs classiques pour imaginerune suite la chute de lOlympe. Lidede la srie est rsume en couverture : Ja-dis, les Dieux de lOlympe taient craints,aujourdhui ils sont traqus . Le chasseurcest Thymos. Il cherche venger sa m-re. Les proies ce sont ces dieux qui ont dabandonner leur immortalit pour redes-cendre sur terre. Certains se cachent,dautres profitent des plaisirs, tous sont endanger. Posidon, dieu de la mer, tombedans les filets de Thymos. Il est excut etsa tte rejoint la salle des trophes. Zeus,trs affaibli, est affect par la perte de sonfrre. Il dcide de demander de laide auxhros que sont Ulysse et Jason pour mettrehors dtat de nuire Thymos. Passionnan-te, cette BD ractualise des ressortsconnus de tous. Herms est sage, Diony-sos une outre vin, Hra une femme dureet impitoyable, Apollon un prtentieux.Une modernisation du mythe qui passeaussi par le dessin nerveux et prcis de Ra-fa Sandoval.

    (Les Promthens tome 1,Le Lombard, 13,99 )

    DciBelsdes ChaMps

    Mes chers amis,je vais vous raconterune histoire assez ex-t r a o r d i n a i r e . . . Cest ainsi que com-mence le dixime al-bum de lAttirail,combo qui affiche20 ans dge aucompteur kilomtri-que, ce qui lui futsuffisant pour vousemmener faire plu-sieurs fois le tour dumonde. Mais atten-tion pas le mondeque nous connais-sons, mais celui issudune cartographieimaginaire et dont, pour rendrecette cartographie palpable, lamusique serait lunique moyende transport. 20 ans et dix al-bums pour redessiner la plantesur du papier musique, et cestune affaire qui tourne peut-treplus rond, au final, que notre pla-nte actuelle.Le territoire originel de lAttirailstend des monts dAuvergne ceux des Carpates, spars dansleur plans dune poigne de no-tes, mais au fil du temps, et poi-gne de notes par poignes denotes, lOrient, lAfrique, lAm-rique sont devenus des dparte-ments limitrophes de nos pa-villons zenchants. LAttirailva jusqu rcrire un Magrhebdes mille et une nuits, ou un farwest o les colts ont six cordes.Dans chaque morceau qui estcomme un canton, les frontiresentre les pays sont tellement t-nues sur cette mappemonde ori-ginale que tout coup un petitair cantalou vous fait voir des d-serts de sables ou des plaines en-tires dherbe bisons ravis.Avec leur arsenal acoustique,leur attirail de peau, de toile, debois et de ferraille, ces bala-do-brocanteurs transforment vo-tre bote crnienne en une cara-vane tout confort, canap, lit, ta-ble, coin cuisine pour les nourri-tures de lme, coin WC mmesi cest plus sympa daller pisser

    lextrieur, mme pas besoindune bagnole pour vous tracter,que non que non, vous navezplus qu mettre le contact, en-voyer la musique, et hop, a rou-le, a vole, a plane. Le mondeentier devient porte de vosoreilles, en souplesse, presquedans lintime, tout a vous en-vote, vous berce ou au contrai-re vous fait cavaler, bon sang debonsour ce que le monde estbeau lorsquon le redessine avecdes fa, des si, des do, des bmolset des dises.Voire des septimes, car nosamis de lAttirail adorent aussile 7e art, les images, celles quibougent forcment, pas les car-tes postales des usines touris-tes. Ainsi, en 20 ans, lAttirail asign bon nombre de musiquesde films, de tlfilms ou de wes-tern kurde. Ils fricotent mmeavec les marches du palais deCannes en signant descin-concerts sur des filmsmuets. Preuve que leur carte mu-sicale est bien une ralit. atombe bien : ils nous invitentaujourdhui prendre la route.Pour ce voyage assez extraordi-naire, pas de passeport, pas debillet davion, pas de Costa croi-sire. Il ny a quune chose fai-re : grimper dans la caravane.Hop, cest fait.

    monsieur loueLAttirail,La route intrieure,chez Absilone/Socadisc.

    PlaYbacK

    American DesperadoJon Roberts nat en 1948 au cur duBronx, dans une famille de la mafianew-yorkaise, les Gambino. 7 ans, il assiste un assassinatcommis par son pre. Ce jour-l, ildcide de suivre la mme voie, celledu crime organis. Il connat uneascension fulgurante au sein de lamafia. Cest une effrayante popede russite criminelle quil btitdans les annes 1970 et 1980.Roberts est enfin arrt en Colombiemais russit svader. Rattrappar la police amricaine, il acceptede cooprer avec la justice. EvanWright est un journaliste et crivainamricain reconnu. Americandesperado est le fruit de leurschanges.

    (Le Livre de Poche, 9,10 )

    N pour tre sauvageSur sa Harley-Davidson rutilante, Ryan Bonfire, membre desHells Angels, a quitt San Francisco pour Seattle. Anciennetoile montante du rock revient pour se venger. Le jour de sonretour, la petite amie dun policier est agresse et grivementblesse. Cest loccasion pour le capitaine Mike Logande reformer son duo de choc, les lieutenants Angeline Riveraet Dean Nelson. Une affaire bien plus sombre quil ny paratet qui les amnera croiser la route tortueuse de Bonfire...Aprs Charit bien ordonne et Pour le bien des enfants,le dernier volume de la trilogie des Nuits noires Seattlesigne Alexis Aubenque, le plus amricain des auteursde thrillers franais. (Le Livre de Poche, 7,60 )

    Lextraordinaire voyagedu fakir qui tait rest coincdans une armoire IkaUne aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins delEurope et dans la Libye postkadhafiste. Une histoire damourptillante, mais aussi le reflet dune terrible ralit : le combatque mnent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriersde notre sicle. Le livre phnomne sign Romain Puertolas.

    (Le Livre de Poche, 7,30 )

    HISTOIRESMUTANTESPhilippe Foerster ex-celle dans la mise enimages dhorriblescauchemars. Ce ma-tre du noir et blanc alongtemps distill seshistoires sinistresdans les pages de Flui-de Glacial.Il revient un peu sespremires amoursdans ce gros roman graphique de 88 pagesconstitu de cinq histoires indpendantes re-lies par le narrateur, un homme-poulpe em-pathique, confesseur sauvage dun monde enruines. Tout a commenc quand la Lunesest dsagrge. Un gros morceau du satelli-te est tomb sur une centrale nuclaire. Unebonne partie de la population a mut causedes radiations. Le narrateur est donc mi-hom-me mi-poupe.Il vit dans un clocher et quand il rencontredes gens dans la rue, ils ne peuvent semp-cher de lui confier leurs malheurs. Foersterraconte en premier lhistoire de la femme quirefusait de passer le sel.Cette mre a perdu sa fille fascine par lesmissions de tl ralit et qui na pas surv-cu une balade dans des rues enneiges.Autre destine, celle de ce gros gamin quimangeait les ectoplasmes ou ce SDF qui ma-trialisait ses pires cauchemars. Lhistoire laplus tonnante est celle de lenfant explosif. chaque contrarit, il fait exploser quelquechose. Sa colre ultime se solde par une ca-tastrophe nuclaire... Noir et envotant.

    (Le confesseur sauvage, Glnat, 22 )

    POLICIERSPANTOUFLARDSMais laction, SimonMunch aime. Ce flic,spcialis dans lanti-terrorisme, est tou-jours sur le fil du ra-soir. Une vie risquequil dcide de mettreentre parenthses dujour au lendemain. Il aune bonne raison pour cela : il vient de deve-nir papa. Termin donc les assauts au petitmatin, place au travail de bureau dans un ser-vice rput pantouflard : la protection despersonnalits et VIP par les Renseignementsgnraux. crite par Gillot et Dragon, cettesrie policire lorgne aussi dans la comdiepsychologique. Simon doit dans un premiertemps apprivoiser son quipe : deux nanas etun gars, homo tombant trop facilementamoureux. Quand il est officiellement char-g de sa premire mission, il rajoute au grou-pe son meilleur ami, un dur qui na pas froidaux yeux. La petite bande doit protger le vi-ce-prsident dun grand groupe ptrolierfranais sur le point de signer un contratavec la Libye post-Kadhafi. Un narque pr-tentieux, dot dune famille insupportable.Mauvaise ambiance mais surtout dangermaximum car des intrts trangers veulentfaire capoter laccord. Trs dtaill, le rcitalterne sances psychologiques et pure ac-tion. Fred Lamour, au dessin, apporte justece quil faut de ralisme une intrigue en b-ton.

    (SPRG, service de protectiondes renseignements gnraux (tome 1),

    Casterman, 13,50 )michel litout

    BANDES DESSINES

    MuZiK

    Dans un prsent trs lgrement modifi, lesUSA sont aux prises avec une vague de ter-rorisme sans prcdent. Nick Cooper, agentfdral, a pour mission dliminer les po-seurs de bombes. Par tous les moyens. Touta commenc au dbut des annes 80. De fa-on tout fait invisible. 1 % des nouveauxns sont diffrents. Dots dun don qui lesrendent spciaux, suprieurs aux autres hu-mains. Au dbut des annes 2000, ces anor-maux commencent se distinguer. Leursformidables capacits les transforment enBrillants. Ils russissent dans de nombreuxdomaines et font beaucoup denvieux. DeBrillants ils deviennent Monstres et tous lesenfants sont tests partir de 8 ans. LesBrillants sont retirs leur famille et placsdans des acadmies qui ressemblent plus des camps de concentration pour surdousqu un cadre idal pour une jeunesse pa-nouie. Les premiers terroristes sont tous is-sus de ces acadmies. Des Brillants qui nad-mettent pas que la majorit dicte sa loi. D-nonciation politique dabord, puis lutte ar-me. Alors le gouvernement cr une agen-ce spciale charge de traquer et dliminerces dangers pour la socit.Paradoxe, dans ses rangs se trouvent quel-ques Brillants qui ont choisi le camp de la l-galit. Cest le cas de Nick Cooper, le per-sonnage central de la premire partie (cestannonc comme une trilogie) de ce thrillerfantastique sign Marcus Sakey.

    Devinette et invisibilitCooper a un don. Il parvient deviner ceque va faire son interlocuteur dans les 10 15 secondes venir. Il a ainsi toujours un

    coup davance. Trs utile dans le mtier deCooper, agent spcial charg dradiquer lesterroristes. Cela fait d