5.1 Les communaut©s et les ©cosyst¨mes

download 5.1 Les communaut©s et les ©cosyst¨mes

of 51

  • date post

    03-Apr-2015
  • Category

    Documents

  • view

    104
  • download

    0

Embed Size (px)

Transcript of 5.1 Les communaut©s et les ©cosyst¨mes

  • Page 1
  • 5.1 Les communauts et les cosystmes www.ulg.ac.be/geolsed/sedim/sedimentologie.htmwww.ulg.ac.be/geolsed/sedim/sedimentologie.htm.
  • Page 2
  • 5.1.1 Dfinitions. Une espce Une espce : Groupe dorganismes qui peuvent se reproduire et produire des descendants fconds. Ex: Croisement interspcifique: Cheval / neCroisement interspcifique: Une population Une population : Groupe dorganisme de la mme espce qui vivent dans une mme rgion au mme moment. Ex: les blugas du St-Laurentles blugas du St-Laurent
  • Page 3
  • 5.1.1 Dfinitions. Un habitat Un habitat : environnement dans lequel une espce vit normalement. Ex: Lhabitat du gros nounours qui fait rverLhabitat du gros nounours qui fait rver Une communaut Une communaut : groupe de populations de diverses espces qui interagissent ensemble. (Synonyme de biocnose) Ex: LcoleLcole
  • Page 4
  • 5.1.1 Dfinitions. Un cosystme Un cosystme : Unit biologique o on met en relation une communaut et son environnement abiotique. Ex: Un aquariumUn aquarium
  • Page 5
  • 5.1.1 Dfinitions. http://www.cegep-ste-foy.qc.ca/profs/gbourbonnais/bionya/ecologie/planecolo.htm
  • Page 6
  • 5.1.1 Dfinitions. Un cosystme Un cosystme : Unit biologique o on met en relation une communaut et son environnement abiotique. Ex: Un aquariumUn aquarium Lcologie Lcologie : tude des relation entre les divers organismes vivants et leur environnement.
  • Page 7
  • 5.1.2 Autotrophe vs Htrotrophe autotropheUn organisme autotrophe arrive synthtiser des molcules organiques ( base de carbone, comme des sucres, des protines) partir de matire inorganique simple (tableau priodique) et dnergie. Ces organismes sont des producteurs htrotropheUn organisme htrotrophe obtient des molcules organiques des autres organismes. Ces organismes sont des consommateurs Photos
  • Page 8
  • 5.1.2 Autotrophe vs Htrotrophe Il existe des organismes qui tirent leur nergie en dcomposant des composs base de souffre qui se trouvent au niveau des dorsales ocaniques. Ces fumeurs noirs sont souvent appels chimiolithotrophes ou chimiosynthtiques Photos Infos
  • Page 9
  • 5.1.3 Rles trophiques Les consommateurs Les consommateurs : Organismes qui ingrent de la matire organique qui est encore vivante ou qui a t rcemment tue. Primaires: herbivores Secondaires: carnivores Tertiaires: carnivores. Quaternaires Et les omnivores, comme les ours ou les humains, o sont-ils?
  • Page 10
  • 5.1.3 Rles trophiques Les dtritivores Les dtritivores : Organismes qui ingrent de la matire organique non-vivante (restes dorganismes morts, excrments, feuilles mortes, arbres morts) Les dtritivores, comme les vers de terre, recyclent les lments chimiques et les rendent disponibles sous une forme qui est utilisable par les vgtaux
  • Page 11
  • 5.1.3 Rles trophiques saprotrophesLes saprotrophes : Organismes (dtritivores) qui vivent de ou dans de la matire organique non vivante, qui scrtent des enzymes digestives dans celle-ci qui dgradent la matire organiques et qui absorbent les produits de la digestion. Les bactries (procaryotes chimiohtrotrophes) Les archobactries Les Eumyctes (champignons)
  • Page 12
  • 5.1.4 Les chanes alimentaires Une chane alimentaire reprsente le transfert de la matire organique (nourriture). Chaque organisme de la chane se nourrit de lorganisme qui le prcde dans la chane. consommateurLa relation de transfert est reprsente par une flche qui pointe dans la direction du consommateur (reprsente la direction du transfert dnergie)
  • Page 13
  • 5.1.4 Les chanes alimentaires
  • Page 14
  • 5.1.5 Les rseaux trophiques Une chane alimentaire est souvent trop simple pour illustrer les transferts de nourriture dans un cosystme. Plusieurs chanes alimentaires forment un rseau alimentaire ou rseau trophique.
  • Page 15
  • 5.1.5 Les rseaux trophiques Dans un rseau trophique on inclus les dtritivores qui font le lien entre le dernier tage et les organismes autotrophes qui utilisent lnergie du soleil.
  • Page 16
  • 5.1.6 Le niveau trophique La position occupe par un organisme dans un rseau trophique dtermine son niveau trophique. Producteur cons. Primaire cons. Secondaire
  • Page 17
  • 5.1.6 Le niveau trophique Certains organismes peuvent occuper une seule position dans un rseau trophique (herbivores = consommateurs primaires) alors que dautres peuvent en occuper plusieurs (omnivores = consommateurs primaires, secondaires, tertiaires)
  • Page 18
  • 5.1.7 Dduire le niveau trophique (3) partir dun rseau trophique on doit pouvoir identifier le niveau des organismes qui y figurent. En effet il nest pas toujours possible dutiliser les termes comme carnivore ou herbivore. Certains organismes omnivores sont des opportunistes qui mangent simplement tout ce qui leur tombe sous la mais selon lcosystme o ils se trouvent ou selon la saison.
  • Page 19
  • 5.1.8 Construire un rseau trophique Construire un rseau trophique comprenant au moins dix organismes partir des informations appropries. Remise mercredi le 17 septembre. Le travail doit tre fait lordinateur et prsent laide dune page titre. (deux lves choisis au hasard devront venir prsenter leur rseau).
  • Page 20
  • 5.1.9 La lumire est la base. Prs de 100% de lnergie qui se trouve dans les rseaux trophiques de la plante est issue du soleil. Lnergie issue du soleil est convertie en molcules chimiques riches en nergie (sucres, protines) laide du processus de la photosynthse. ? Comment explique-t-on la disparition des dinosaures? ? Quest-ce que lhiver nuclaire?
  • Page 21
  • 5.1.10 Le flux de lnergie Une portion importante de lnergie produite par les autotrophes est utilise pour la respiration cellulaire et est perdue sous forme de chaleur. Lnergie entrepose dans les tissus peut tre transmise au prochain niveau trophique. Cependant lassimilation ne se fait jamais 100% et une partie du matriel ingre est perdu sois forme de fces. Ce matriel non-digr (et son nergie) devient alors disponible pour les dtritivores.
  • Page 22
  • 5.1.10 Le flux de lnergie Une partie de lnergie assimile par un organisme est encore une fois soumise une perte importante cause des fonctions mtaboliques (respiration cellulaire) et disparait sous forme de chaleur. Ex chenille p. 1291. La seule partie de lnergie assimile par un organisme qui sera disponible pour le niveau suivant est lnergie qui sera entrepose dans les tissus lors de la croissance (ou de la reproduction?)
  • Page 23
  • 5.1.10 Le flux de lnergie
  • Page 24
  • Le graphique de la page 1284 illustre bien le flux dnergie et de nutriments dans un cosystme.
  • Page 25
  • 5.1.10 Le flux de lnergie Le rendement cologique ou lefficacit nergtique dpasse rarement 20% Insectes: 40% Poissons: 10% Oiseaux et mammifres: 1-3% ? Peut-on faire un lien entre la rapide disparition de lnergie dans un rseau trophique et la crise alimentaire mondialelequel? Voir graphique p.1293
  • Page 26
  • 5.1.11 Le flux de lnergie Dans le monde physique que nous connaissons les lois de la thermodynamiques nous montrent quil y a toujours une perte dnergie au moment de la transformation de celle-ci. La plupart du temps cette perte est sous forme de chaleur. Pourquoi lefficacit nergtique des mammifres et des oiseaux est elle la lus faible? Pourquoi a-t-on besoin dun radiateur dans une voiture? Pourquoi est-ce que ce nest pas recommand de transformer un sauna en salle dentranement?
  • Page 27
  • 5.1.12 Le flux de lnergie Pour illustrer la dissipation de lnergie dans le systme on utilise souvent une pyramide des nombres P. 1292
  • Page 28
  • 5.1.12 Le flux de lnergie On explique la forme pyramidale par les pertes dnergie dans le systme. Les reprsentations de biomasse ont sensiblement la mme forme.
  • Page 29
  • 5.1.13 et 5.14 Le flux de lnergie et les saprophages. Notez la diffrence entre le flux de lnergie dans un cosystme et le flux des nutriments. Lnergie vient du soleil (99,999%) et on en perd de plus en plus mesure quon se dplace dans le rseau trophique. (eau dans une passoire) Les nutriments sont recycls dans les cosystmes par les dcomposeurs. La quantit est stable dans un cosystme qui nest pas soumis un bouleversement majeur. (eau dans un bol)
  • Page 30
  • Questions pratiques
  • Page 31
  • 5.5 La classification
  • Page 32
  • 5.5.1 Systme binomial de nomenclature. Binomial = combinaison de deux noms Introduit par Carl von Linn (1707-1778) qui a formalis diffrentes rgles existantes. Utilise le latin, une langue morte (stable!) Le binme se compose dun nom de genre (nom gnrique) suivi dun nom despce (nom spcifique). Le nom scientifique se compose des deux termes.
  • Page 33
  • 5.5.1 Systme binomial de nomenclature. Exemple: Homo sapiens Linn, 1758. Homo est le genre (Italique avec majuscule) sapiens dsigne lespce (Italique sans majuscule) Psst! sapiens signifie intelligent, raisonnable, sage, prudent.. -sans commentaire!- Linn identifie le nom du naturaliste qui a dcrit lespce. 1758 est lanne de publication/validation.
  • Page 34
  • 5.5.1 Systme binomial de nomenclature. Le binme peut devenir un trinme afin de prciser une varit ou une race